AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 If you could love somebody like me You must be messed up too

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Ester Jankovic
kill of the night


○ messages : 50

MessageSujet: If you could love somebody like me You must be messed up too   Jeu 15 Juin - 2:03

Il a fallu toute la patience d’Ester et le courage de Sam pour y arriver, négocier âprement avec Lowell pour emprunter la caisse, argumenter et supplier Sam encore, et la rassurer pour la convaincre, lui promettre que tout ira bien, lui rappeler qu’elle est là. Ester a pris son air doux pour mieux l’attendrir, et usé des mots réconfortants pour l’apaiser. La serbe ne pensait pas y arriver – et bien sûr que jamais elle n’aurait forcé Sam à sortir de la maison si elle ne voulait vraiment pas. Alors, pendant qu’elles roulent en silence, flotte sur les lippes un fin sourire ravi. Ester réalise la preuve de confiance de Samira en elle (et depuis son ventre, une douce chaleur monte doucement jusque dans la poitrine et se loge dans son cœur), et de tout ce que ça lui a coûté et lui coûte encore de se trouver dans cette voiture qui pue le tabac froid et qui l’éloigne de son refuge. La radio diffuse quelques chants de Noël entrecoupés de flash publicitaires. Samira ne dit rien, Ester non plus ; elle se contente de lui lancer de temps à autre un regard pour s’assurer que son amoureuse va bien – et pour se prépare à faire demi-tour le cas échéant. A cette heure matinale, la boutique est presque vide et Ester a déjà tout planifié. La robe, mise de côté la veille, est récupérée rapidement dans l’arrière-boutique puis présentée aux deux jeunes femmes. Noire, simple et sobre, Ester l’a repérée dans la vitrine et l’a immédiatement imaginée sur Samira. Et Sam se tient devant elle, un peu indécise, un peu mal à l’aise, si vulnérable et si courageuse en même temps, tellement magnifique… « Tu es belle, que lui dit Ester en s’approchant. Joyeux Noël, elle lui souffle tout contre l’oreille. » Et au bout de quelques minutes, elles sont de nouveau installées dans la voiture et quitte le vieux-centre pour regagner le fief des Nippers, le sac en toile posé sur la banquette arrière. Avant d’entrer dans la maison, Ester attrape doucement Sam par le poignet et la tire contre elle. « Merci… ». Elle lui vole un baiser, un peu mutine.


Chez Saul Weiss, il règne une ambiance qu'on ne connait que trop peu, légère et joyeuse. Samira a dépoussiéré le vieil arbre de Noël en plastique et retrouvé quelques décorations pour l'orner. Depuis la cuisine, où elle est enfermée depuis tôt le matin et dont elle a chassé avec acharnement le moindre imprudent essayant de pénétrer dans son royaume du jour, Ester entend les échos des discussions, le bruit des bières qu'on entrechoque, les rires un peu gras et parfois celui plus fluté de Samira. Elle s'imagine la petite troupe dans le salon, avachis sur les vieux fauteuils et le canapé défoncés par l'usure, des clopes à la main, une bouteille dans l'autre. Saul veille, comme d'habitude, sur les siens et avec un peu de chance, se permet quelques instants de répits et de détente. Samira se chamaille peut-être avec l'un des Nippers assez prévenant pour réussir à l'approcher sans la braquer et sans risquer la colère de Sham Weiss. Entendre la vie dans la pièce d'à côté, ça lui suffit, à Ester, pour calmer ses angoisses et apaiser ses craintes ridicules, l'espace d'un instant. Et puis, les mains plongées dans la pâte à main qu'elle pétrit avec application, Ester n'a pas le luxe de se concentrer sur le monstre qui se tapit en elle. Bien au contraire. C'est rare, mais appréciable : elle se sent sereine, et pour une fois chez elle.; pas en trop ni comme une pièce rapportée dans un mécanisme parfaitement rodé. C'est que la majorité des Nippers sont présents - du moins ceux qui n'ont pas de famille ou d'autres obligations, et les autres passeront le lendemain dans la journée très probablement. Ester a négocié il a de cela des semaines pour organiser Noël, et Saul n’a pas résisté bien longtemps -s’il a même résisté un instant. C’est Louis qui la sort de sa torpeur quand il entre dans la cuisine. Elle s’apprête à lui demander de sortir, mais il lève les mains en signe de paix et désigne le frigo du menton « On est à court de jus, il dit dans un sourire. Je fais que passer, pitié, ne m’envoie pas ta soupière à la tronche ! » Il n’avance pas, néanmoins et attend le petit sourire de la serbe pour s’avancer et attraper un pack de bières avant de déguerpir aussi sec.

La soirée est déjà bien entamée quand enfin Ester les autorise à s’agglutiner autour de la table, qu’on commence à se passer les plats sans jamais cesser de discuter. Ester s’est appliquée, et elle en est certaine, tous ses aïeuls serbes seraient fiers du repas qu’elle propose : en plus de la traditionnelle dinde américaine et des pommes de terre qui l’accompagne, Ester a préparé une myriade des plats traditionnels du Noël orthodoxe en en respectant les quantités folles : on mangerait pour des semaines s’ils n’étaient pas quinze autour de la table. Du regard, elle consulte d’abord Saul, puis Samira, puis les autres. Et enfin, Ester s’autorise à s’installer, et à manger. Entre deux bouchées, elle se penche vers Samira, installée à sa gauche. « Tu es très belle. »  L’alcool aidant, il permet à Ester de mieux se confesser. Et, pour une fois, elle ose s’ouvrir à Samira. Même si ça ne consiste qu’à asséner une vérité, une simple vérité. Mais il lui semble que Samira rayonne, et que Saul se détend véritablement. Alors Ester avale une gorgée de plus de vin, et s’autorise, elle aussi, cette douce parenthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

If you could love somebody like me You must be messed up too

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: home sweet home-