AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Hate is a lack of imagination (nolan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Nolan Sanderson
kill of the night


○ messages : 51

MessageSujet: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 10:53


NOLAN JOHN SANDERSON
Hate is a lack of imagination


come drink the water

• âge › 17 ans d'une vie déchirée et usée, comme ces emballages de cheeseburger jetés sur le trottoir. Crasseux et dégoulinant de graisse. Qu'on n'ose à peine toucher ou même regarder. • date et lieu de naissance › 5 décembre 1989 à la Nouvelle-Orléans. • nationalité › Américain. Pur produit cajun à consommer sans modération. • profession › École buissonnière à temps plein. Inscrit à l'école de la vie : se débrouiller, voler, vivre de petits boulots pas vraiment légaux, se prostituer et Dealer. Tout pour se sortir de ce marasme que peut être sa vie. Tout faire pour être là pour son petit frère. Se saigner aux quatre veines pour lui même si pour cela il doit se dégouter de lui-même. • orientation sexuelle › Gay like hell. Rien à ajouter de plus. Une pulsion qui a toujours été. Pas de larme ou de poignets qui saignent. On vit dans un monde où plus rien n'est tabou. • situation amoureuse › Célibataire. • situation financière › Pauvre. De ceux qui n'ont rien ou presque. Qui portent les mêmes vêtements : qui sentent la sueur et le graillon. Le cœur amer de ne pas posséder plus. La jalousie comme uniquement autre parfum. De ceux qui font de la peine et vers lesquels ont voudraient s'arrêter pour donner une pièce, mais qui préférait vous mordre plutôt que de l'accepter. • et vivre à la nouvelle-orléans, ces derniers temps, c'est comment ? › Ne se moque pas du tueur ou de ses victimes, mais préfèrerais mourir lui-même que de reconnaitre avoir peur. Alors, il fait le fier et fait comme si toutes ces horreurs ne le touchaient pas. Que rien ne pourrait l'atteindre. Il devrait fuir avec son petit-frère, mais il a cette ville tatoué sur sa peau. Les dettes auprès de Lazar qui sont toujours à rembourser. Car, il sait pertinemment que cette ville à des yeux et des oreilles. Alors, ils arpentent dans les rues la nuit avec la peur au ventre, mais il ne voit pas comment faire autrement. Comment vivre autrement. • groupe › take me to church. • célébrité › Cody Christian. • crédit › toofitoofurious (tumblr)


some kind of madness

Influençable : Nolan l'a toujours été. Tout est la faute, de sa tête de pioche. Son défaut de toujours de foncer et de réfléchir ensuite. Alors, il n'écoute que d'une oreille. Il ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez. Il n'est pas idiot, peut-être c'est la faute de ses dix-sept printemps. Et, que l'on a toujours dressé ainsi, à obéir aux puissants pour avoir un toit sur la tête, de la nourriture dans le frigo et des fringues propres, survivre en somme. Colérique : On ne peut pas dire que Nolan soit d'un tempérament tempéré. On ne lui pas appris la tendresse. On l'a éduqué ainsi, la violence comme un moyen de s'exprimer. Il encaisse les coups, mais il n'a pas peur d'en donner. Il n'a pas peur de frapper un homme plus grand, plus âgé et plus fort que lui. Il appris à prendre les coups depuis que le départ de son frère. Il a appris à se débrouiller tout seul. Délinquant : On ne compte plus ses passages au poste de police. Ils ont un énorme dossier à son nom. Heureusement, que des délits mineurs et les connaissances de Lazar l'ont toujours tirés des pires pétrins. Protecteur : Nolan est très protecteur envers son jeune frère. Il n'y a pas plus important pour lui. Il se moque bien de Maxime. Il n'ai jamais venu le voir en prison. Il ne lui a jamais envoyé de l'argent ou accepté ses coups de fils.  Méprisant : Nolan est très méprisant envers Maxime. Il a beau être son grand-frère. Il n'accepte pas son autorité. Il lui a littéralement craché au visage quand il l'a revu pour la première fois quand Maxime est revenu en ville.   Grande gueule : Ou plutôt jure comme un chartrier. Quand on voit toutes les insultes qui sortent de sa bouche, on se demande s'il n'a pas été élevé par des bikers tatoués de la tête aux pieds. Il insulte. Il crache. Il se remet les bijoux de famille en place sans pudeur. Il a toujours une repartie cinglante. Une pique bien placée. Pas de grands mots pour lui, par des grands philosophes, simplement le langage de la rue.   Dragueur  : Il ne faut pas penser que du haut de ses dix-sept ans, il ne s’intéresse pas à l'amour. On peut le regarder du haut, en se demandant comme un gamin peut avoir autant d'assurance. Il aime savoir qu'il plait, sinon il ne ferrait pas aussi attention à son corps. Il ne ferrait pas de la musculation. Draguer même des hommes plus âgées, des hommes mariés ne le dérangent pas. Désordonné : C'est cliché, mais il est le garçon par excellence qui est complétement désordonné. Pour ne pas dire crade. Non, remettre le même caleçon pendant une semaine ne le dérange pas. Faire une lessive, cela sert à quoi ? Laisser trainer des boites à pizza pendant un mois sous le canapé, c'est pas non plus dérangeant. Prendre une douche, c'est plus pour les grands occasions que être un minimum propre. Oui, l'odeur de fennec, cela vient bien de lui. Le garçon qui laisse trainer ses caleçons sales et cela sans aucune gêne. Faire le ménage, c'est pas pour lui, en même temps, il a toujours vécu dans des boites à chaussures, donc ce n'était pas vraiment grave.  Menteur : C'est dans sa nature. C'est obligatoire pour survivre dans la rue. Mentir. Dissimuler. C'est devenu une malformation. Il ne peut s'empêcher. Il n'y a qu'une personne à qui il ne se permet jamais de mentir : c'est son jeune frère. Il ne lui cache rien. Tout ce qu'il fait dans les rues la nuit pour qu'ils puissent survivre : les braquages, les affaires de Lazar, ou même quand il se prostitue.  Malhonnête : Faites attention. C'est un pickpocket hors-pair. Il n'a aucune honte de vous faire les poches si vous vous approchez de tout prêt. Il n'aurait aucune honte de voler une sucette à un enfant. Pour, Nolan, c'est la loi du plus fort ici bas. Soit, on mange, soit on se fait manger. Alors, il trompe son monde. Il vole. Il arnaque. Il n'ira pas au paradis, mais l'enfer c'est ici bas pour lui.


pursuit of happiness

• pseudo › HP • âge › L'âge d'un Tardis. • pays › France. • comment as-tu découvert le forum ? › Pubs. • un dernier mot à nous dire ? › Maxime tu vas prendre. Ce soir, tu vas prendre...
J'atteste par ailleurs qu'en créant ce personnage, je l'expose au danger d'être mis à l'épreuve par le Tueur au Puzzle.
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nolan Sanderson
kill of the night


○ messages : 51

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 10:57



in life we can't be free

Il fait chaud en cette longue journée d'été. Une chaleur qui prend aux tripes et qui épuise. Les murs me donnent l'impression d'onduler dans le petit appartement que nous partageons avec ma mère et mon jeune frère. Le congélateur cassé ne peut rien dans notre malheur. On regarde par la fenêtre avec Colin les voisins qui ont le luxe de posséder un ventilateur. Nos vêtements souillés nous collent à la peau et pourtant sur notre canapé pourri, Colin ne me lâche pas. Sa tête sur mes genoux, je chasse ses mèches  de son front. Des gestes affectueux que je n'ai qu'avec lui. En dehors de ses murs, tout reste faiblesse. Colin rompt le charme de ce moment doux et posé. Cette question qui lui brûle les lèvres. « Nolan, tu crois que maman va rentrer pour le repas ? » Je n'ai pas le courage de lui dire que notre mère s'agenouille à deux rues d'ici pour avoir assez d'argent pour payer notre repas du soir. C'est samedi et le samedi c'est hamburger à la sauce cajun de chez Marcel et la tarte aux pommes de chez Celeste. On a beau se vêtir des mêmes habits et habiter un trou à rat aux papiers peints moisis. Notre mère à toujours tout fait pour qu'on ne manque rien. Je ne dis rien à Colin, mais je ne reconnais plus cette mère. Je vois cette flamme qui s'éteint un peu plus chaque jours dans ses yeux. Non, je préfère mentir à mon frère. « Bien-sûr, ne t’inquiète pas, Col'.» Je soulève son débardeur et pose ma bouche contre son nombril. Je souffle bruyamment et il explose de rire. J'adore son rire. Il remplit la pièce de couleurs et chasse toute la crasse, l'horreur de la moquette délavée et des bêtes qui rampent au sol. « Allez, viens, je te paye un soda. »  J'ai attrapé mon frère par le bras et nous voilà déjà dehors. Arpentant le trottoir. Je sens le regard des passants sur nos vêtements trop grands et usés. Nos cheveux et nos visages crasseux. Je les toise. Il est hors de question de baisser les yeux. Il y a de la fierté même dans la pauvreté. On s'arrête devant le premier vendeur ambulant et je plonge mes mains dans mes poches bien vide. Une pièce par ici et une autre là. Il y a quoi de plus pitoyable de n'avoir même pas assez pour désaltérer son propre sang. « C'est pas grave, Nolan. Laisse-tomber. J'avais même pas soif.» Le mensonge de mon frère me fend le cœur. Le sang me monte aux tempes. Je me retourne vers un couple de touristes qui passent à côté de nous. Je demande à mon frère de m'attendre et je remonte la rue sur leurs talons. Je glisse ma main à l'arrière de la poche du jean et j'en tire le portefeuille. Je reviens tout fier de moi. Je fais sauter le portefeuille avant d'en extirper les beaux billets. « Soda et glace, c'est moi qui régale. On va s'éclater la panse, Col' ! » Colin me fait des gros yeux, mais l'appel du ventre est trop fort. « Je vais prendre alors ce que Maxime nous achetait, tu sais quand il venait nous chercher après les cours ? » Je me fige et mon sourire fond comme neige au soleil. Je sers les poings jusqu'à me blêmir mes paumes. « Parle pas de lui ! Je t'interdis ! Maxime n’existe plus ! C'est plus notre frère ! Tu m'entends ? » Colin fait deux pas en arrière. Il n'est pas habitué à ce visage, à ces colères. Maxime est un sujet sensible...et notre mère était encore de ce monde...

Je ne pleure pas. Je devrais. Le cercueil de notre mère descend sous-terre. Je serre la main de Colin comme si chaque mouvement du cercueil m’entraine avec elle.  La pluie dégouline sur mon visages et je m'en moque. Colin m'offre de venir  sous son parapluie, mais je reste immobile, le regard vide et pourtant avec tellement de colère. Le prêtre offre les derniers sacrement, mais mon regard est attiré par un autre spectacle. Un homme au manteau de cuir qui se pense assez discret, bien caché entre deux tombeaux. J'abandonne la main de mon frère et je rejoins cet homme qui pense m'être inconnu, mais je reconnais les hommes de Lazar. Ceux qui doivent garder un œil sur nous. Je pousse l'armoire à glace sans retenue. « Je veux parler à Lazar. » Le géant qui dépasse Nolan de 4 têtes, baisse les yeux et offre son plus beau sourire carnassier. « C'est pas comme cela que cela se passe gamin. C'est pas toi qui donne les ordres ici. » Je serre le poing et je frappe directement dans ses parties intimes. Le géant se plie sous la douleur. Je suis peut-être petit, mais je sais où frapper. « Et, là, je peux lui parler ? » Le géant se relève avec colère et s'apprête à me frapper au visage. Cependant, il retient son coup, il est plus intelligent que cela. Trop de témoins. « Tu lui diras que j'ai un marché à faire avec lui. Je rembourserais la dette de ma mère. Je travaillais pour lui. Je ramasserais même sa merde si c'est ce qu'il veut. Mais, je veux qu'il me fasse une promesse. » Le géant qui se masse encore les bijoux de famille reste scotché par l’aplomb du gamin que je suis. « Je te promets rien, gamin...Tu veux quoi ? » Il sent le feu et laa rage qui dégouline de chacun des pores de ma peau. « Je ne veux pas qu'il laisse Maxime sortir de prison. C'est sa faute si notre mère est morte. Tout cela, c'est de sa faute. Je veux qu'il paye. Je veux qu'il souffre, qu'il crève derrière les barreaux. Je veux plus jamais revoir sa sale tronche. » Je tourne le dos au géant, sans la peur d'une possible représailles. Je suis bien trop en colère pour cela. Je retourne prêt de Colin qui passe ses bras autour de moi. « C'était qui ? » J'embrasse son front et je mens honteusement. « Personne. Ne t’inquiète pas. » Il est hors de question que Colin soit mêlé à toutes ses histoires. Je remplacerais notre mère et je protégerais Colin de Lazar. Je veux lui offrir la vie que notre mère a voulu nous offrir.  


fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxime Sanderson
kill of the night


○ messages : 121

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 12:28

Petiiit freeeere !! Comme dis par mp je suis plus que ravie de voir Nolan pris !!! Je l'attendais avec impatience !! Hâte de voir ce que tu vas en faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ysmael Muñoz
kill of the night


○ messages : 273

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 14:10

ouh mais qu'il est meugnon
bienvenue ici bonne chance pour ta fiche

_________________
MACHINE À BONHEUR.

je donne le nom d'une jeunesse dévorée par les guerres et les catastrophes, par ce mouvement mécanique qui vous est si cher. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nolan Sanderson
kill of the night


○ messages : 51

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 15:00

Merci beaucoup à toi frérot, pour ce scénario magnifique Je vais essayer de m'en montrer digne #INCESTTIME

Merci à toi aussi Ysmaël (j'adore ton pseudo ! Même si je préfère sailor Neptune)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 22:11

Le petit frèèèèèère Mon futur moyen de pressioooooon
Bienvenue à toi, c'est trop cool que tu prennes Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nolan Sanderson
kill of the night


○ messages : 51

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 22:29

CROWLEY !!!!!

Salut, Patron ! Bon, fais attention car le vent tourne

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Jeu 29 Oct - 22:32

Le seul et unique Crocro

Oh tu sais, j'aime bien quand les choses tournent

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reese Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 634

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Ven 30 Oct - 6:57

ouuuuuuh, le petit nolan est iciiii. ça va envoyer du lourd, tout ça, je vais tellement stalker à fond omg.

bienvenue dans les parages, en tout cas, mon beau. bon courage pour la rédaction de ta fiche, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire du petit. et puis si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas, ma boîte mp est grande ouverte. I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jaxsen Fuller
kill of the night


○ messages : 26

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Ven 30 Oct - 21:10

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxime Sanderson
kill of the night


○ messages : 121

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Sam 31 Oct - 13:45

Comme dit et hurlé et redit par MP, tout me va parfaitement *____*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reese Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 634

MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   Dim 1 Nov - 15:38

j'aime vraiment ce que tu as fait du personnage de Nolan, et puis je suis fan de ta plume, mama mia. si c'est tout bon pour maxime, alors j'ai vraiment rien à redire, bienvenue dans les rangs mon p'tit. et encore désolée du temps de validation, j'espère que tu m'en voudras pas trop. I love you
sur ce, bon jeu !



CONGRATULATIONS
bienvenue dans les rangs !

Bonjour, Nolan, et bienvenue dans ma ville. J'ai entendu dire que tu t'étais corrompu corps et âme pour faire vivre ton frère ; une noble cause, certes, mais laisser ce piège se refermer sur vous était-il une si bonne idée, si tu voulais réellement le protéger ? Fais attention à toi. Nos erreurs finissent toujours par nous rattraper.

Félicitations, mon brave. Tu t'en doutes sûrement, mais si tu vois ça, ça veut dire que tu es enfin officiellement des nôtres, avec une jolie couleur et tout le package. Nous t'invitons par le biais de ce petit formulaire à passer par la suite dans quelques sections importantes pour ton intégration au forum et au jeu. Nous, on s'occupe de recenser ton avatar et ton pseudo, mais si tu veux recenser ton métier, ton logement, ton numéro de téléphone ou ton adresse mail, c'est à toi de le faire ! On t'invite également à aller faire un tour du côté des fiches de liens, pour te trouver plein de copains, ainsi que des rps. N'hésite pas non plus à remplir notre partie scénario de tes idées ! Et n'oublie pas d'aller voter pour nous toutes les deux heures, histoire de ramener encore plus de potentielles victimes pour notre tueur d'amour ! Faut bien le nourrir, le petit.

Et surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à Reese (ou Fred), Alma (ou Calvin), Trisha (ou Elijah), ou bien Alison (ou Jolene) ! I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hate is a lack of imagination (nolan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hate is a lack of imagination (nolan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hate is a lack of imagination (nolan)
» Love me now or hate me forever!
» Signature de contrat - Owen Nolan
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» « Le fruit de ma passion est mon imagination. » Edward *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: fiches validées-