AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 (chronique #1 – sujet commun) you never can tell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Fred Kovacs
pnj ○ been to hell


○ messages : 413

MessageSujet: (chronique #1 – sujet commun) you never can tell.   Dim 25 Oct - 15:28


YOU NEVER CAN TELL
please don't stop the music

Enfin, après des semaines d'organisation, la date est tombée : le bel événement culturel du Dixie Brewery est prévu pour le 28 octobre, mes amis. À cette occasion, retrouvez nombre de petits groupes, sélectionnés par les soins de l'équipe dirigeante de l'établissement et de quelques chargés de communications associés. Au programme ? Soul, jazz, blues, rock, et groupes indépendants. Ils ont répondu nombreux à l'appel, et pour eux, c'est une opportunité en or. L'occasion de se faire connaître, de montrer en quelques morceaux l'étendue de leur talent, et d'assoiffer d'éventuels intéressés. Faire leur publicité pour les concerts qu'ils ont de prévu pour le reste de l'année, et pour celle qui suivra. Assurer leur promotion et un semblant de popularité. Se faire découvrir, et se faire aimer. Et surtout, le plus important : vous divertir.

Le 28 octobre, à partir de 18h, tous ces groupes viendront vous jouer, tour à tour, quelques petits morceaux de leur répertoire, afin d'égayer votre soirée. Venez les encourager, venez étancher votre curiosité. De belles découvertes à la clé, et une soirée que vous ne serez pas prêts d'oublier.

{ article signé par Fred Kovacs, daté du 25 octobre 2007 }

Vous avez la possibilité de poster dans ce sujet, qui fera office de sujet commun. Vous pouvez également créer des sujets en duos, trios, ou plus, si vous le désirez, en profitant de cette intrigue. Pour cela, il vous suffit d'indiquer, au début de votre titre : « (chronique #1) ». Puis, roulez jeunesse !

Si vous souhaitez discuter de l'ordre de passage, du déroulement du sujet, ou d'éventuels liens avec les participants, n'hésitez pas à faire un tour dans le sujet de discussion prévu à cet effet ! I love you

NOTE : Des rebondissements sont potentiellement à prévoir, en fonction de ce que vous provoquerez. Néanmoins, si vous préférez être assurés de participer à un sujet commun mouvementé, nous vous suggérons de vous orienter vers la chronique #2. Et rien ne vous empêche de profiter des deux ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joan Hoffman
admin ○ nightcall


○ messages : 115

MessageSujet: Re: (chronique #1 – sujet commun) you never can tell.   Mar 3 Nov - 5:00


she says she's no good with words
but i'm worse


Elle s’était fait avoir comme une novice, la petite Hoffman. Pleine de bonne volonté, persuadée que, pour une fois, ce ne serait pas un plan foireux. Mais les bonnes idées de Quinn Margolis, on s’en passerait. Elle s’était retrouvée plantée sur scène, dans une tenue qu’elle ne jugeait pas du tout appropriée pour une représentation. Dans une disposition générale qu’elle trouvait tout à fait désobligeante, et pour échapper à laquelle elle aurait été capable d’inventer toutes les pires excuses du monde.

Fais pas ta mijaurée, et chante. Alors elle avait chanté. De sa jolie voix, quelques morceaux qu’ils avaient pu répéter, parfois. De toute manière, on ne lui demandait pas plus de trois soirées. C’était le but de ces mini-représentations mises bout à bout ; faire tourner les artistes, et permettre aux spectateurs de rapidement oublier les plus mauvais. Sûrement ne figurait-elle pas dans cette tranche de classement ; mais de son point de vue, elle y était.

Une fois descendue de scène, elle s’était empressée d’aller s’accrocher au bar. Commander une bière et un shooter. Descendre le shooter sans réfléchir, oubliant qu’elle n’avait jamais tenu plus que cela l’alcool. Et commencer à siroter la bière, le pied tapant frénétiquement le bord de son tabouret. Essayant tant bien que mal de se rendre invisible, la tête rentrée dans les épaules et le regard fuyant. Il avait fallu que la soirée commence par un tapage d’affiche monumental. Il avait fallu qu’elle se fasse remarquer, alors qu’elle n’avait tenu qu’à disparaître. C’était trop demander de se faire oublier, rien qu’une nuit ou deux ?

Au moins, ceux qui suivent sont bons. Peut-être le public aura-t-il oublié sa prestation en sortant. Au bout du compte, peut-être que ça vaudrait mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: (chronique #1 – sujet commun) you never can tell.   Mar 3 Nov - 14:13

Il faisait encore chaud et relativement humide pour un 31 Octobre, mais en Louisiane, ça n’avait rien d’étonnant. Il ne ferait pas froid avant encore un moment, aussi les passants étaient-ils habillés légèrement quoique dans des étoffes bien plus bariolées que d’ordinaire. Ce soir, c’était Halloween, et dans une ville telle que la Nouvelle-Orléans, c’était un évènement qu’il fallait fêter comme il se devait. Les rues étaient emplies de stand, de comédiens, d’artistes de rues qui divertissaient un public grimé de la tête aux pieds. Les enfants iraient chercher des bonbons déguisés en diablotins ou en petits fantômes, leurs parents les accompagneraient pour surveiller le bon déroulement de la soirée pour leur progéniture, et ceux et celles qui voulaient sortir mais passer une soirée plus calme iraient au bal écouter de la musique.
C’était exactement ce que Lazar avait prévu de faire. Il était parti de chez lui après avoir envoyé un message à sa femme, l’invitant à le rejoindre si elle n’avait rien de mieux à faire, puis s’était mis en route, habillé de noir comme toujours, sans son manteau pour une fois puisque la température était suffisamment clémente pour lui permettre de marcher dans les rues vêtu seulement de son costume impeccable. Il s’était fait conduire au plus près possible de sa destination avant de continuer à pieds, parcourant les quelques centaines de mètres qui le séparaient de sa destination. Une fois arrivé, il alla s’accouder au bar, dans un coin d’où il pouvait observer toute la salle, puis commanda un whisky. Il sirotait son verre en détaillant la foule lorsqu’une voix attira son attention. Reportant son attention sur la scène, il reconnut immédiatement la silhouette qui s’y tenait. Décidément, lui qui n’avait pas réussi à retrouver Joan en huit mois, c’était la deuxième fois qu’il la trouvait totalement par hasard en l’espace de quelques semaines seulement. A croire que le destin s’amusait à leur jouer des tours à tous les deux.
Ses yeux verts restèrent fixés sur la blondinette lorsqu’elle descendit de scène et se précipita sur l’une des chaises hautes de l’autre côté du bar, avalant un shooter avant de se rabattre sur une pinte de bière. Lazar fit signe au barman et lui glissa un billet, commandant un cocktail à servir à la jeune femme. Il le regarda faire et apporter la boisson à la demoiselle, et lorsqu’elle tourna la tête dans sa direction, il lui adressa un fin sourire et leva légèrement son verre pour la saluer avec tout le naturel du monde avant de boire une gorgée de whisky.
Si Aisling arrivait maintenant et la voyait, les choses allaient très vite devenir encore plus intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (chronique #1 – sujet commun) you never can tell.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(chronique #1 – sujet commun) you never can tell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: dixie brewery-