AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Tatum O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 17:41


« Tatum », Aaliyah O’Reilly
S'il te plaît prends ma main, ne te fais plus attendre. Il est temps de s'étreindre. Il est temps de s'éteindre… Une dernière cigarette.


come drink the water

• âge › vingt-sept ans, et toujours l’errance. et toujours l’absence… de l’un, de l’autre, des deux à la fois. et ce dégoût, pour la vingt-septième fois, qui vient s’attarder sur sa langue. ce dégoût de n’être faite, depuis vingt-sept ans, que pour répéter les mêmes erreurs… inlassablement. arrêter d’espérer… ça ne changera jamais… et finalement retrouver la force de frapper. de se déchaîner. en tempête, se transformer. et refuser de pardonner. • date et lieu de naissance › comme tous les enfants o’reilly, tatum est née à la nouvelle orléans. si elle n’en garde aucun souvenir – heureusement, sans doute – elle sait néanmoins que les cerisiers perdaient leurs pétales en ce début de l’automne. sa famille, bien que très spéciale, bien que parfois détestable, continue de fêter la naissance de la petite blonde tous les vingt-neuf octobre de chaque année. • nationalité › américaine, rien de plus, rien de moins. on croirait voir, pourtant, dans ses grands yeux saphir et dans sa longue tignasse blonde des origines lointaines, européennes. mais les parents o’reilly ont toujours nié, et tatum n’a jamais cherché à en savoir plus. les origines… franchement, qu’est-ce que ça change ? fuck off. • profession › aux yeux de la loi, la jolie lolita est en recherche d’emploi et au chômage. pourtant, la réalité est toute autre : la blonde se plaît à offrir la vue de son corps moyennant paiement… oui, elle est stripteaseuse, et ça l’écœure… mais c’est sans doute mieux que d’être prostituée. lorsqu’elle se perd dans son reflet, elle en vient à se demander pourquoi avoir cédé face à la facilité. pourquoi avoir adopté un tel métier. pourquoi, pourquoi, pourquoi… et finalement, aaliyah, elle fait avec. • orientation sexuelle › faut dire que tatum a pas vraiment le choix, la nuit tombée, quand elle s’exhibe aux yeux des gens présents dans la boîte de striptease où elle travaille. lorsqu’on la paie suffisamment, elle feint d’offrir son amour à qui le veut. et pourtant… intérieurement, elle ne pense qu’aux hommes et leurs bras musclés. aux hommes et leurs mains qui font disparaître les siennes avec leur immensité. aux hommes et leur barbe de trois jours qui vient écorcher son visage. aux hommes et leur voix grave, suave, quand ils lui murmurent des je t’aime. • situation amoureuse › son cœur est aussi sec qu’un désert. il y a longtemps, elle a pris le risque de le mettre à prix et n’en a récolté que des déceptions. depuis, elle estime ne pouvoir être mieux servie que par elle-même. les aventures sont nombreuses mais jamais au grand jamais elle ne refera l’erreur d’aimer… jusqu’à la prochaine fois. parce que la vérité, c’est que si tatum n’a plus rien de naïf mentalement, si elle s’est forgée une carapace, son cœur lui est demeuré fleur bleu, enviant les couples heureux. • situation financière › la gamine n’a jamais roulé sur l’or. jamais. alors on peut dire merci à papa et maman de l’avoir habituée à vivre avec un rien, à voler pour subvenir à ses besoins. elle est pauvre, oui, si pauvre que son logis ressemble davantage à un taudis. si pauvre que, certains soirs, elle n’a d’autre choix que d’écouter les suppliques de son ventre gargouillant, gouffre sinistre et beuglant son envie d’être habité par divers mets. • et vivre à la nouvelle-orléans, ces derniers temps, c'est comment ? › tatum, elle a jamais vraiment fait attention à ces histoires qui courent les rues, à ce tueur qui semble rôder en ville et à ces informations télévisées et journalistiques qui hurlent au danger. elle a autre chose à foutre, crache-t-elle avec mépris. et puis… faut bien crever un jour, non ? si c’est demain, alors soit. elle continue de se balader tard le soir dans les rues, parce qu’elle a pas d’autre choix pour rentrer chez elle. la serrure de sa porte tient à peine et serait facilement cassée si quelqu’un essayait… alors c’est même étonnant qu’elle n’ait pas déjà été tuée, tant la tâche serait risiblement facile. un jeu d’enfant. aaliyah, elle vit sa vie, et tant pis si ça plaît pas. • groupe › others of my kind. • célébrité › écrire ici • crédit › abbylightwood (ban 1) & fuck-drawings.tumblr.com (ban 2) & j’veux qu’on baise sur ma tombe, saez. (citation)


some kind of madness

avant, aaliyah, elle était pas comme ça. avant, elle n’était que douceur, que naïveté, qu’envie d’aimer. elle avait cette gentillesse, ce cœur sur la main qui touchait les personnes qu’elle rencontrait au plus profond de leur cœur. mais une page a été tournée, avant d’être tout simplement incendiée. les petites lettres composant le caractère et le cœur de la jolie blonde se sont peu à peu effacés, et il a fallu tout réécrire… différemment. le sentiment de trahison ayant envahi son myocarde palpitant de rage a contribué à noircir le tableau, à brûler les derniers restes de bonté qui demeuraient en elle. la gamine, submergée par une envie de vengeance d’avoir été privée de son frère, a changé. devenue insoumise, elle n’hésite pas à gerber à la face du monde les pensées les plus noires qui lui passent par la tête. parce qu’elle est perdue, la fillette. plus de vince, plus de repères. mais même avant ça, il lui était difficile de savoir qui elle était, sa famille l’ayant toujours utilisée pour mieux voler les passants attendris par sa beauté. tatum, elle a toujours eu le sentiment d’être un objet, alors quelle meilleure punition que de se déhancher et d’être le petit toutou de ces messieurs ? même si son tempérament sanguinaire lui hurle de les faire taire définitivement, de les blesser, les griffer au sang pour leurs paroles offensantes. mais elle se sert de son minois innocent pour tromper, cachant sa fragilité derrière des masques inappropriés. elle aime ça, la comédienne, d’endosser des rôles pour mieux tromper, manipuler ces idiots qui se font avoir. parce qu’elle a compris, la gamine, que la vie c’était pas un cadeau. que la gentillesse, ça servait à rien, que c’était une connerie comme tout le reste. qu’en aidant son prochain, elle recevrait que dalle en retour, et risquerait même de se faire avoir, voler, baiser.
tatum, c’est aussi quelqu’un de violent, un peu garçon manqué sur les bords. elle a, pour ainsi dire, vécu à la rue et il a fallut se battre pour survivre. et puis, avec le temps, ça a fini par l’amuser. attention, faut pas croire que ce soit un surhomme : la plupart du temps, l’idiote se fait démolir et elle enchaîne en se faisant traiter de tous les noms par son employeur, qui refuse de donner des lambeaux et des restes en mauvais états à ses cabots lubriques… mais elle en a besoin, d’une certaine façon, de cette violence. ça lui rappelle que la vie, c’est pas rose, et que c’est surtout « marche ou crève ». incroyablement rancunière, il n’est pas dit qu’elle pardonnera un jour à calvin pour ce qu’il a fait, pour le rôle qu’il a joué dans le démantèlement de cette famille qui était autrefois si chère aux yeux d’aaliyah. elle paraît sûre d’elle, la gamine, mais elle ne l’est pas du tout. elle a besoin de ses grands-frères, plus qu’elle ne l’avouera jamais, ayant toujours été protégée par eux. elle est froide, aussi, refusant de remettre son cœur aux enchères, et incroyablement volage, complètement terrifiée à l’idée de ne pas se sentir aimée. alors même si c’est pour une soirée, passer du temps dans les bras d’un homme pour lequel elle a le sentiment d’être le centre du monde… ça n’a pas de prix. c’est un soulagement indicible qu’elle ressent lorsque des bras musclés se referment autour d’elle et qu’une bouche virile vient s’écraser violemment contre la sienne. on pourrait presque dire qu’elle est désaxée, aaliyah. elle oscille entre celle qu’elle est et qu’elle demeurera au fond d’elle-même et celle qu’elle se plaît à montrer, à jamais pigée entre la force et la fragilité, dans cette dualité qui est sienne. et elle hésite pas, la blonde, à se servir de ses atouts physiques pour obtenir ce qu’elle veut. c’est même plutôt pratique pour combler sa cleptomanie, cette envie et ce besoin irrésistibles de dérober de l’argent ou n’importe quoi d’autre qui passe à sa portée. il y a bien une chose qu’on ne pourra reprocher à tatum : son audace. elle se croit intouchable et ne craint rien ni personne… pour le moment. doucereuse, la fillette n’est qu’une veuve noire usant de toutes les possibilités imaginables pour attirer davantage ses proies dans ses filets pour mieux les dévorer.


pursuit of happiness

• pseudo › les fées mer. • âge › 21 maggle. • pays › France, là où y a du maroilles. • comment as-tu découvert le forum ? › bazzart my friend wesh. • un dernier mot à nous dire ? › reese, prépare-toi, tu vas découvrir le bonheur d’être enfermée dans ma cave.
J'atteste par ailleurs qu'en créant ce personnage, je l'expose au danger d'être mis à l'épreuve par le Tueur au Puzzle.
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tatum O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 17:41



in life we can't be free


- vince ! calvin ! milo ! arrêteeeeez, j’en peux plus !
supplie la gamine, âgée d’une petite dizaine d’années. ses aînés sont incroyablement concentrés sur la tâche ardue qu’est de la chatouiller sans qu’elle ne s’échappe.
- skyleeeeer, aide-moi ! s’il te plaîîîîît.
continue-t-elle de geindre entre deux éclats de rire provoqués par ses frères.
les bras croisés sur sa poitrine, skyler tourne lentement la tête de droite à gauche, un énorme sourire lui mangeant le visage.

ils étaient heureux, à ce moment-là, ça ne fait aucun doute. et c’est avec une certaine amertume que tatum se souvient de ces instants où sa famille était encore unie…

mais ça, c’était avant.

[…]

- aaliyah ? téléphone.
dix-sept ans. la gamine bosse en tant que serveuse. les études, ça a jamais été son fort faut dire…
la blonde trottine jusqu’au combinet téléphonique, non sans sentir le regard perçant de son boss.
- j’irai vite, hurle-t-elle.
le patron tourne la tête d’un air désapprobateur, non sans lâcher des yeux la fautive.
- allô ?
- ally. c’est vince.
- vince ! comme je suis contente de t’entendre !
- j’ai pas l’temps, ally. j’suis dans la merde. j’suis en taule… et c’est la faute de cal’.
ça la frappe comme un coup de poing dans l’estomac. elle entend vaguement des mots hurlés sur son aîné tandis que son palpitant s’expulse sentimentalement de sa poitrine.
- qu… quoi ? cal n’aurait jamais fait ç…
- pas le temps, ally. prends-soin d’toi. fallait qu’tu l’saches. j’sais que j’te l’dis pas assez mais j’t’aime, gamine.
et il raccroche. aaliyah tient à peine debout, le choc lui faisant perdre tout repère. son regard, dans le vide, capte quand même le geste de son employeur, tapotant l’horloge de sa montre. tout ce qu’elle envie de gueuler là, c’est un laisse-moi tranquille, connard. mais c’est pas son genre et, sans diplôme, elle a besoin de cet emploi.
mais… cal’ n’aurait jamais fait ça. la famille, c’est sacré… d’autant plus depuis que leur mère est morte. d’autant plus depuis qu’aaliyah l’a tuée, sacrifiée pour sa propre vie. la poupée, elle s’est toujours sentie coupable, mortifiée, de vivre alors que sa génitrice avait rendu son dernier souffle. mais les garçons et son père… jamais ils ne l’avaient accusé. ils s’étaient toujours serrés les coudes, et skye avait pris le rôle de la mère en quelque sorte, surtout avec elle.
l’adolescente reprend le téléphone, les mains fébriles, tremblotantes, la gorge nouée. elle compose maladroitement et avec difficulté le numéro de sa sœur, les larmes au bord des yeux.
- oui ?
- skye… dis-moi que c’est faux. dis-moi que vince est pas en taule ! dis-le moi ! dis-moi que cal’ n’y est pour rien ! dis-le moi ! même si c’est faux… dis-le… supplie-t-elle, sanglotante.
- chérie…
- dis-le moi !
- vince vient de me téléphoner… il est en prison, oui. quant à cal’, je n’en sais rien. ses paroles claquent, fouettent les joues de la blonde.
- c’est pas vrai… non… c’est faux. c’est rien qu’une mauvaise blague. elle articule, ses paroles hachées par un léger rire, mu par la folie. pas vince… pas lui. (ça pourrait bien être toi mais pas lui, semble-t-elle souffler.) personne peut m’empêcher de le voir, hein, skye ?
la réponse se fait attendre. le malaise est palpable. skye a toujours eu conscience, comme le reste de la famille, de la proximité ayant toujours existé entre vince et aaliyah. c’est le monde qui s’écroule pour la benjamine.
elle raccroche sans attendre, se laissant tomber sur le sol, les joues baignées de larmes. tout mais pas lui, se répète-t-elle en boucle. ça peut pas être vince… et ça peut pas être cal’… mais pourquoi vince mentirait ? murmure-t-elle, le visage enfoui dans ses mains. mais d’une certaine façon, elle l’a toujours su. dès que calvin avait émis le souhait d’entrer dans la police, elle a su. su qu’il les trahirai. su que le simple uniforme le changerait.
au bout d’une vingtaine de minutes qui lui paraissent durer une éternité, elle trouve la force de se relever. elle marche, désaxée, le cœur émietté laissé au pied du téléphone du bar, en direction de la sortie. son patron l’arrête, lui attrape le bras.
et là, elle perd toute inhibition, tout contact avec la réalité. son poing ne lui appartient plus lorsqu’il vient s’écraser sur le nez de son patron dans un craquement écœurant, sans savoir si c’est elle ou lui qui souffre. elle ne se rend compte de rien lorsqu’elle le fait tomber dans un jeu de jambes dont elle ne se croyait pas dotée, les jeux avec ses trois frères l’ayant sans doute formée, passant ensuite au-dessus du corps pantelant, hurlant de douleur, pour mieux retourner chez elle et tout oublier…

mais voilà qu’en entrant dans la demeure familiale quelque peu décrépie par le manque de moyen et la pauvreté qui est la leur, elle le voit. cal’. son cerveau toujours aux abonnés absents, elle se jette à sa gorge et le martèle avec la seule force de ses poings et de ses ongles.
- c’est de ta faute ! tu me l’as pris ! sale enfoiré de flic de merde ! traître !
crache-t-elle, les yeux fous, la voix rauque. milo arrive, la soulève, alors qu’elle continue de frapper l’air.
- je te déteste ! tout est de ta faute ! pas vince !
enrage la harpie, toujours maintenue par ses aînés.
- j’avais trois frères, articule-t-elle lentement, contenant sa hargne, mais je n’en ai plus que deux.
elle cligne des yeux plusieurs fois, sans doute gênée par le mascara ayant coulé de ses cils et obstruant sa vue. elle jette un regard à milo, lui demandant silencieusement de la lâcher. ça va, semblent crier ses yeux. je le tuerai pas, promis. alors la prise de son aîné se fait moins pressante. il la lâche mais la soutient de sa présence, physiquement.
- t’es mort à mes yeux.
murmure-t-elle en passant près de calvin, avant de purement et simplement quitter la maisonnée. plus jamais elle ne reviendra ici. elle le hait et ne lui pardonnera jamais.

jamais.

[…]


elle danse… seule. éphémère et légère…
j'oublie tout, mon passé, mes misères…
elle danse… seule, seule.



encore un soir. ils sont tous là, porcs dont la bave s’écoule des babines entrouvertes sur des dents crasseuses, leur groin humide de l’excitation ayant lieu dans leur pantalon.
la vérité, c’est que ce sont des hommes normaux… mais tatum est incapable de les considérer comme des êtres humains. ils tendent des billets verts à la première salope qui s’approchera d’eux pour leur offrir une danse ou mieux. leurs cris ne sont composés que de chérie, qu’ils hèlent encore et encore alors qu’ils se gaussent, les animaux, de voir des femmes asservies. alors que leur sexe se dresse dans leur pantalon d’être enfin dominant et plus dominé par leur épouse qui attendent sagement à la maison en s’occupant des chiards.
tatum, elle aimerait leur cracher au visage toute cette bile qui remonte de son estomac en les contemplant, eux, les libidineux, loups affamés de chair fraîche. mais elle se ravise, parce que sa place n’est pas si mal… parce qu’elle sait, la lolita, qu’elle trouvera jamais mieux. c’est pas si mal payé… alors elle peut pas trop râler.
c’est vrai : les conditions sont déplorables et elle déteste être regardée comme ils le font. elle déteste aussi ces moments où elle est obligée de leur réserver un peu de temps dans l’une des salles à l’arrière et où elle se frotte à eux, sentant leur virilité turgescente réclamer plus d’attention, en demander plus, toujours.
alors elle accueille toujours la fin du service avec un soulagement indescriptible. un soupir remonte le long de son âme, s’agrippe à ses tripes, lorsqu’elle a le bonheur de retrouver son lit… mais malheureusement, le temps passe lentement lorsqu’elle doit montrer ses atouts à la moitié masculine vivant à la nouvelle orléans. le temps passe lentement lorsqu’elle doit minauder, ronronner pour des êtres répugnants qui ont oublié à quoi servait leur cervelle et qui ne pensent plus qu’avec leur instinct... dans le meilleur des cas.

- chérie, tu viens ?

tatum, elle en avait presque oublié, plongée dans ses pensées, que la fin n’était pas encore arrivée.
alors elle s’approche, retient une grimace en sentant les mains avides du client sur sa chair qu’il marque de sa force. bientôt, il y aura un bleu de plus à camoufler ici. bientôt, elle devra masquer avec du fond de teint les marques de griffure sur sa peau. ici, elle n’est qu’un mouton donné en pâture à des loups féroces, qu’une gazelle déjà trop amochée attendant que des lions viennent l’achever.

pourquoi ? pourquoi a-t-il fallut que la vie soit si difficile ?
elle l’a pas toujours été, sa vie… et il n’y a rien qu’elle regrette plus. la seule chose qui la fasse tenir, c’est cette envie lancinante, presque douloureuse, d’attendre le bon moment pour assener le coup de grâce à calvin. pour lui faire payer, à cet être partageant son sang mais n’ayant rien d’un frère, sa trahison. pour lui faire payer cette descente aux enfers qu’il lui a offert lorsqu’il a laissé vince aller en taule pour quelque chose qu’il n’avait pas fait, tatum en est persuadé. peut-être même que calvin a participé… et ça, ça, ça lui donne envie de gerber. ça lui donne envie de tout détruire et de gueuler toute sa rage à la face du monde.
alors elle attend… de trouver la bonne idée pour rendre à calvin la monnaie de sa pièce. pour déverser sur lui toute sa haine, toute sa rancœur. à cause de lui, plus rien n’est comme avant. tout s’est effrité avant de partir en fumée… et ça, jamais elle ne lui pardonnera. quand vince a été arrêté, c’est le cœur de tatum qui a été arraché.

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joan Hoffman
admin ○ nightcall


○ messages : 115

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 18:38

icireesequialaflemmedechangerdecompte, JE SUIS PRÊTE SIR.

ton choix de mini-pv il est parfait, ton choix de face aussi et ton début de fiche aussi, j'ai TELLEMENT hâte de lire la suite, huhuhu. bref, bienvenue un peu plus officiellement, en espérant que tu te plairas parmi nous. bon courage pour la rédaction, et puis si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où me trouver, hésite pas. I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calvin O'Reilly
admin ○ nightcall


○ messages : 165

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 18:42

OFFICIELLEMENT BIENVENUUUUUUUE bon j'ai déjà fait un petit étalage d'amûr partie invités, mais je recommence - y en a jamais assez. J'suis vraiment trop contente de voir le bb de la fratrie O'Reilly tentée, cette petite on l'aime trop, merci d'avoir craqué pour elle. Promis tu seras bien accueillie malgré les ploucs qui te servent de frères (oui oui soyons lucides )
Puis ton début de fiche, goooooooosh j'aime trop ta plume et tout ce que je peux lire jusqu'ici est parfait, j'ai hâte de voir la suite donc bon courage pour le reste, et puis si t'as besoin de quoi que ce soit, n'hésite surtout pas. I love you En fait, même si t'as besoin de rien, viens me voir hein

EDIT. JOAN TU M'AS DOUBLÉE JE TE RENIE

_________________
    time will change ✢ this is more than i wanted, take me out of the dark i roam in. this is stranger than love or loss, turning back words you face the dawning ; no excuse for a wasted life, lightly falling through a whisper of sky. it's the weight of the world i know, as i struggle to be whole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ysmael Muñoz
kill of the night


○ messages : 273

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 19:32

PLUS DE O'REILLY
bienvenue ici, cutie pie
bonne chance pour ta fiche

_________________
MACHINE À BONHEUR.

je donne le nom d'une jeunesse dévorée par les guerres et les catastrophes, par ce mouvement mécanique qui vous est si cher. {...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tatum O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 19:47

rholala c'est possible ça, que je viens à peine d'arriver et que je vous aime trop ?
vous êtes des anges (ou des chouettes, dans le cas d'edwige... Arrow ), des petits chérubins et... et voilà. elle est bien la chute de ma phrase, hein, dites ?!

caille : j'suis d'accord, les frères o'reilly c'des ploucs.
et puis happy x1000000000 que ma plume et le début de ma fiche te plaise. elle est trop bien bb o'reilly, elle m'inspire de fiou tavu alors...
j'ai d'ailleurs déjà bien avancé dans l'histoire, j'me creuse la cervelle pour trouver d'aut' éléments venant de moi seulement (pour montrer ma créativité vesh) pour alimenter encore un 'tit peu l'histouare et que vous ayez plein de détails croustillants.

btw edwige, arrête d'être canon sur tous tes comptes stp, je galère à me retenir de te sauter dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Joan Hoffman
admin ○ nightcall


○ messages : 115

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 19:54

calou-pie, t'es pas capable de me renier. tu m'aimes trop. j'le sais.

tatou-pie, te retiens pas, viens mon petit, viens.

(okay j'arrête de flooder. je fais que ça depuis le début de la journée. je sais. )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elijah Rosenberg
admin ○ nightcall


○ messages : 221

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 20:11

BIENVENUE bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas

_________________

living in your atmosphere, I’m running out of air.
Fall forward in the atmosphere It's a heavy load to bear. I’ve been living for the longest years Now I’m running out of air. Heard a rumor in foreign wind, There’s a war around the bend, Bet your life on your lover’s heart. Now you can’t find a friend.Where are you, I am already gone. Throw your heart out on the western wind. Its a hard heart to break. Sell your soul out for a southern hymn It's a hard road to take.  — where are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vince O'Reilly
kill of the night


○ messages : 98

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Mar 13 Oct - 23:52




Bébé O'Reilly qui fait la pupute
OHMAGAD Vince il va mourir.


Sinon bah bienvenue de manière plus officielle.
Trop contente que tu sois venue. J'ai lu ton début de fiche et je plains la famille mais aussi Calou quoi, ce qu'il va se prendre dans la tronche...


J'suis à ta disposition si tu veux creuser le lien et tout. Puis hâte de lire la suite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tatum O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Ven 16 Oct - 15:07

rho j'ai totalement oublié de répondre ici.

elle fait pas la pupute, elle fait des stripteases, c'pas pareil god damn.
j'te mporn de suite pour causer d'un approfondissement, même si j'ai terminé ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calvin O'Reilly
admin ○ nightcall


○ messages : 165

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Sam 17 Oct - 11:10

(Joan, ouais, bon, mais tu triches aussi avec ta bouille et tout, sale fourbe et Vince, ça suffit de toujours tout me mettre sur le dos BANDE DE BITCHES.)

Aloooooooooors je viens de lire ta fiche, et j'confirme ce que j'ai déjà dit plus haut : ta plume est trop jolie, c'est super agréable à lire. Par contre, avant de te valider, y a deux-trois petites choses à voir. Déjà, faudrait que tu remplisses le champ "recensement de l'avatar" dans le passeport du premier post, s'il te plaît

Ensuite, par rapport à ton histoire, j'avoue que la deuxième partie me laisse un peu perplexe. La mère O'Reilly est décédée en mettant la p'tite dernière - alias Tatum - au monde, du coup elle était plus là quand tout le bordel avec Vince et Cal a eu lieu. Puis aussi, c'est un détail, mais tu parles de manoir, bien entretenu, etc etc, et c'est pas trop le cadre de vie qu'ont eu les O'Reilly Arrow ils ont plutôt grandi dans une p'tite maison toute minable, toujours en bordel, avec plein de bruit et tout le tralala ; genre c'était pas franchement un environnement correct pour élever des gosses quoi, mais ils ont fait avec. Donc voilà je préfère juste le préciser, vu que j'ai pas l'impression que c'était ce que tu décrivais

Sinon, tout le reste est nickel, pis j'aime bien comme t'as façonné le personnage. Alors faudrait juste revoir les points que j'ai soulevé, j'suis désolée, puis comme j'ai déjà dit, hésite pas si t'as besoin ou quoi. I love you

_________________
    time will change ✢ this is more than i wanted, take me out of the dark i roam in. this is stranger than love or loss, turning back words you face the dawning ; no excuse for a wasted life, lightly falling through a whisper of sky. it's the weight of the world i know, as i struggle to be whole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anya Mercer
kill of the night


○ messages : 139

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Sam 17 Oct - 16:28

bienvenuuuuuuuuue
bonne chance pour ta fiche (la suite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tatum O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Sam 17 Oct - 18:42

merci.

calvin : je suis dééééésolééééée, j'étais méga fatiguée quand j'ai terminé ma fiche que je souhaitais vraiment boucler rapidement pour être dans les temps et... j'ai tout mélangé. Arrow j'ai pas arrêté de dire que niveau sous dans la famille c'était pas la joie alors c'est totalement incohérent, my bad. Arrow
j'ai donc retiré la partie concernée et je vais réécrire ça différemment parce que c'est important. j'te mporn dès que c'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Skye O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Sam 17 Oct - 19:39

LA PETITE DERNIÈRE bienvenue dans la famille jolie blonde, ou plutôt bienvenue chez les fous bon courage pour la refonte de ta fiche du coup puis si ça peut t'aider, c'est vince et skye qui ont élevé les trois dernier du mieux qu'ils pouvaient mais depuis l'arrestation de vince, skye considère que cal ne fait plus parti de la famille, elle a même réussi à embrigader les tatum et milo donc voila voila
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tara Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 136

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Dim 18 Oct - 20:36

T'en fais pas va, ça arrive, pis du coup tu me tiendras au jus. Bon courage avec tout ça chaton I love you

_________________
    licking up the flames ♒️ hold me down, throw me in the deep end, watch me drown. knock me out, saying that i want more, this is what i live for. selfish, taking what i want and call it mine. i'm helpless, clinging to a little bit of spine. they rush me, telling me i'm running out of time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tatum O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Dim 25 Oct - 23:06

normalement que c'est tout bon.
(et vouais j'ai pris mon temps et j'vous prout. une perfection telle que moi a le droit. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calvin O'Reilly
admin ○ nightcall


○ messages : 165

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Dim 25 Oct - 23:48

Cette fois-ci cey tout boooon je suis tellement fan du morceau que t'as ajouté omg, il est juste ajriflzjklklnfljk même si ça m'fait trop mal au cœur quoi, mes feels bref, t'es parfaite, jotem même si tu m'déteste, et je te valide. Amuse-toi bien parmi nous chaton I love you


CONGRATULATIONS
bienvenue dans les rangs !

Bonjour, Tatum, et bienvenue dans ma ville. J'ai entendu dire que tu t'étais laissée sombrer dans la débauche après l'éclatement de ta famille, autorisant ta rancœur à t'avaler toute entière. Tu veux te prétendre forte, avec ton masque et tes agissements, mais personne n'est dupe. Fais attention à toi. Nos erreurs finissent toujours par nous rattraper.

Félicitations, mon brave. Tu t'en doutes sûrement, mais si tu vois ça, ça veut dire que tu es enfin officiellement des nôtres, avec une jolie couleur et tout le package. Nous t'invitons par le biais de ce petit formulaire à passer par la suite dans quelques sections importantes pour ton intégration au forum et au jeu. Nous, on s'occupe de recenser ton avatar et ton pseudo, mais si tu veux recenser ton métier, ton logement, ton numéro de téléphone ou ton adresse mail, c'est à toi de le faire !    On t'invite également à aller faire un tour du côté des fiches de liens, pour te trouver plein de copains, ainsi que des rps. N'hésite pas non plus à remplir notre partie scénario de tes idées ! Et n'oublie pas d'aller voter pour nous toutes les deux heures, histoire de ramener encore plus de potentielles victimes pour notre tueur d'amour ! Faut bien le nourrir, le petit.  

Et surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à Reese (ou Fred), Alma (ou Calvin), Trisha (ou Elijah), ou bien Alison (ou Jolene) ! I love you

_________________
    time will change ✢ this is more than i wanted, take me out of the dark i roam in. this is stranger than love or loss, turning back words you face the dawning ; no excuse for a wasted life, lightly falling through a whisper of sky. it's the weight of the world i know, as i struggle to be whole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tatum O'Reilly
kill of the night


○ messages : 32

MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   Lun 26 Oct - 0:03

trop contente que ça t'ait plût chaton, j'étais bien inspirée et mes doigts me démangeaient. (rien de pervers là-dedans, rhooo. )
j'ai beaucoup aimé l'écrire en plus alors je n'peux que me réjouir.
j'te fais des bébés en rp bientôt. (ou j'te défonce la g... pas encore décidé. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'indestructible que le temps prend plaisir à tuer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parrainage Humanitaire: Les Haïtiens de MTL en colère
» Un amour poulpesque. [AVEC DES POULPES ET DES FAITS VÉCUS]
» ♪ J'veux prendre le temps avant que le temps m'prenne et m'emmène. ♪
» Prendre son temps pour manger
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: fiches validées-