AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 21:37


LAZAR CAÏN O’CALLAGHAN
YOUR SACRED STARS WON’T BE GUIDING YOU


come drink the water

• âge › 51 ans • date et lieu de naissance › un 27 décembre à new-york city • nationalité › américain sur le papier, mais il se sent plus irlandais qu’autre chose • profession › truand, arnaqueur, prêteur sur gages, créancier, mafieux, il est très polyvalent dans la criminalité • orientation sexuelle › il aime ce qui est beau et baisable, hommes et femmes, tout lui va • situation amoureuse › marié à une femme qui pourrait très bien être son reflet ; ils s’entendent et se complètement beaucoup trop pour le bien commun • situation financière › aisée, très aisée même ; ça paye d’être un gangster • et vivre à la nouvelle-orléans, ces derniers temps, c'est comment ? › pas plus compliqué qu’ailleurs ; les serial killers ne se trouvent pas qu’à la nouvelle orléans, pas plus que les problèmes ou les accidents, alors franchement, lazar s’en fiche pas mal de la peur qui règne en ville – elle alimente son business, alors autant dire qu’il en profite • groupe › others of my kind • célébrité › mark sheppard hiiiiiiiii • crédit › unkown artist, tumblr


some kind of madness

Manipulateur – Méticuleux – Paranoïaque – Calculateur – Intelligent – Pervers – Calme – Obstiné – Rancunier – Stratège – Joueur – Secret – Solitaire – Méfiant – Cultivé – Egoïste – Intéressé – Impitoyable – Traitre – Envieux

Si Lazar pouvait incarner l’un des péchés capitaux, il serait difficile de départager ce qu’il serait entre l’Envie et la Luxure. Il est toujours à la recherche de nouvelles choses à obtenir et de nouveaux plaisirs à assouvir, et il y a peu de choses qui en réchappent une fois qu’il a jeté son dévolu sur elles.
Il ne fume pas, mais il boit volontiers – pas n’importe quoi non plus, hors de question qu’il se mette une cuite à la bière comme un vulgaire redneck. Le whisky, le bourbon, les spiritueux de qualité, voilà qui parle à son palais.
Il possède un gros chien de garde noir, une énorme bête qui est douce comme un agneau à ses côtés et qui n’obéit qu’à lui. Il lui suffit d’un mot pour que l’animal se change en machine à tuer.
Il s’habille presque exclusivement en couleurs sombres, le noir et le rouge constituant la majeure partie de sa garde-robe. Son grand manteau qui tombe jusqu’à ses pieds est devenue sa marque de fabrique.
Sans être incroyablement petit, il n’est pas particulièrement grand, et pour quelqu’un avec un tel complexe de supériorité, ça l’agace prodigieusement. Il cherche donc à compenser ça autrement.
Il laisse entendre beaucoup de choses à ceux qu’il cherche à berner, il les charmera en leur promettant la lune et finalement les abandonnera sans remord à partir du moment où ils ne lui seront plus utiles.
Chose très étonnante pour un homme comme lui : il est marié depuis treize ans à une femme qu’il connait depuis vingt ans. Il l’a trouvée à l’époque où elle n’avait plus rien, l’a recueillie et en a fait un plan cul régulier, sans penser que tout ceci l’emmènerait plus loin. Mais de nuit en nuit, de confidence en confidence et de démonstration d’intelligence en preuve de valeur, il a fini par avoir plus que de l’intérêt purement charnel pour celle qui deviendrait son épouse. Ce qui ne l’empêche pas de la tromper ceci dit.
Il ne se bat pas spécialement bien au corps-à-corps, ce qui ne l’empêche pas de garder un couteau caché dans sa manche ou à l’intérieur de son manteau. En revanche, c’est un excellent tireur, et se retrouver au bout du canon de son arme, c’est être assuré de se prendre une balle.
Fils, petit-fils et arrière-petit-fils d’immigrés irlandais, il a gardé un fond d’accent lorsqu’il parle, accent dont il ne cherche absolument pas à se débarrasser.
Il est tatoué sur l'épaule gauche, reste d'un petit rituel d'acceptation qu'il a dû passer pour définitivement entrer dans l'entourage proche du truand qui l'a pris sous son aile lorsqu'il était jeune, sans se douter un seul instant que sa jeune recrue se montrerait bien plus malin que lui et finirait par l'envoyer au fond d'un fleuve avec des poids aux chevilles.


pursuit of happiness

• pseudo › charonspass • âge › au moins tout ça • pays › hyrule • comment as-tu découvert le forum ? › j’y suis déjà une fois, et on m’a donné le feu vert pour me dédoubler, donc me voilà encore 8D • un dernier mot à nous dire ? › I love you
J'atteste par ailleurs qu'en créant ce personnage, je l'expose au danger d'être mis à l'épreuve par le Tueur au Puzzle.
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 21:37



in life we can't be free

Le son de son téléphone vibrant sur la table de nuit réveilla Lazar, pourtant profondément endormi, lui tirant un grognement mécontent tandis qu’il tendait la main pour attraper l’appareil responsable de l’avoir sorti de son sommeil. Il se frotta les yeux de son autre main et regarda l’écran de son portable. Un soupir agacé et déjà las de la conversation qu’il allait avoir en rentrant chez lui accompagna la lecture du nom de sa femme et des trois appels manqués. Il ne se souvenait pas avoir connu quelqu’un d’aussi particulièrement insistant. Même lorsqu’il était plus jeune et qu’il jouait les larbins, personne n’avait été autant sur son dos qu’Aisling. Pourtant, on l’avait traité comme un homme à tout faire, et il avait ramé un moment avant d’arriver à gravir les quelques échelons qui le séparaient du pouvoir. Et là encore, il avait dû s’occuper de beaucoup de choses particulièrement chronophages, faire affaire avec des gens totalement paranoïaques qui ne supportaient pas de rester sans nouvelles plus de quelques heures … mais non, définitivement, c’était son épouse qui remportait la palme de la personne la plus inquisitrice de son existence.
Un mouvement dans son dos lui fit tourner la tête. Il observa un instant la longue chevelure brune cascadant sur l’épaule dénudée de la jeune femme allongée sous les draps à côté de lui. En fin de compte, madame O’Callaghan avait bien raison de se demander où était passé son mari, car la plupart du temps, lorsqu’il disparaissait pour la nuit sans prévenir, c’était pour la passer avec quelqu’un d’autre. Ce soir, ç’avait été une demoiselle rencontrée dans un bar et qu’il avait trouvée tout à fait à son goût ; demain, ça serait peut-être un homme qu’il jugerait suffisamment bien fait pour avoir son attention. Ou bien peut-être qu’il resterait dans la couche conjugale – après tout, son épouse était parfaitement capable de le satisfaire, et depuis vingt ans qu’ils se connaissaient, elle l’avait déjà prouvé un certain nombre de fois.
Un sms furieux fit vibrer son téléphone une nouvelle fois. Un autre soupir passa les lèvres de Lazar et il consentit à répondre à Aisling. Il en envoya un second, prévenant l’un des hommes qui lui servait de chauffeur de se garer rapidement en face du bâtiment dont il lui communiqua l’adresse. Puis, sans un bruit, il se glissa hors du lit et alla récupérer ses affaires, se rhabillant aussi silencieusement que possible. Il ne voulait pas réveiller son amante d’un soir, il n’avait pas envie de s’encombrer de justifications, d’excuses, ou même de dire qu’il ne voulait pas rester plus longtemps que nécessaire et qu’il avait des choses plus importantes à faire que de s’inquiéter de savoir s’il allait la blesser ou non. Ce n’était pas du tout le genre de choses qu’il faisait avec qui que ce soit, et elle ne serait certainement pas l’exception à la règle.
Finissant de remettre sa cravate en place, il attrapa ses chaussures et sortit silencieusement de la chambre, refermant derrière lui avant de les enfiler. Il se dirigea vers l’entrée et quitta l’appartement après avoir vérifié qu’il n’oubliait rien derrière lui, ni vêtement, ni objet, ni rien. Il prit l’ascenseur et profita des quelques étages qu’il avait à descendre pour se regarder dans le miroir. Ses yeux verts étaient encore cernés, ses cheveux bruns en bataille, et sa barbe un peu trop longue à son goût. Il corrigerait ce détail le lendemain matin. Il passa les doigts sur son menton et releva un peu la tête, vérifiant si un suçon n’y était pas imprimé. De toute façon, avec ou sans marque, son épouse saurait parfaitement où il était allé ce soir.
Les portes de métal s’ouvrirent devant lui et il emprunta le couloir qui le mena jusqu’à l’entrée du bâtiment. Il sortit et s’enveloppa dans son long manteau noir, parcourant la grande rue déserte du regard avant de tomber sur la voiture qui l’attendait. Il traversa la grande allée vide, ses chaussures de ville claquant contre le bitume. Enfin, monsieur O’Callaghan s’engouffra dans la grosse Mercedes aux vitres renforcées. En se calant dans son siège, Lazar s’adressa à son chauffeur.

- Chez moi.

Le véhicule démarra et fila en direction des quartiers les plus épargnés par Katrina, ceux dont les imposantes maisons et les petits manoirs avaient résisté à l’ouragan, là où tout était mieux construit, moins fragile, là où vivaient ceux qui avaient les moyens de faire reconstruire. L’homme tout de noir vêtu n’avait pas mis longtemps avant de réaliser que la catastrophe qui avait frappé la Nouvelle-Orléans allait s’avérer particulièrement lucrative pour quelqu’un comme lui. Il avait joué les bons samaritains, avait proposé de payer pour certains des plus démunis, et lorsqu’il avait jugé le moment adéquat, il était venu leur rappeler qu’ils avaient maintenant une dette envers lui et qu’il serait bon qu’ils la remboursent. Il s’arrangeait toujours pour fixer les intérêts juste un peu trop haut, suffisamment pour que personne n’arrive jamais à le repayer assez vite. Plutôt pratique pour s’assurer une rente régulière et en engendrer d’autres.
Tournant la tête, Lazar observa les immeubles défilant de l’autre côté de la vitre. Il connaissait bien les rues et les habitants de cette ville maintenant. Il savait à quel point il était facile de les faire danser, de leur faire peur juste assez pour les voir obéir sagement au doigt et à l’œil. Il fallait dire aussi que la criminalité atteignait des records depuis l’ouragan, et qu’avec ce mystérieux Tueur au Puzzle qui rôdait dans les environs, on avait encore moins envie de se mettre la mauvaise personne à dos. Tant mieux : il était une mauvaise personne, il en jouait, il avait tout bâti grâce à ça, et il n’était pas prêt de changer. Il avait encore trop de choses à vivre avant de penser à se ranger.
Son taxi personnel se gara finalement devant le portail menant à chez lui. Il sortit et poussa les portes de fer, entendant le moteur de la voiture vrombir et s’éloigner dans son dos. Sortant les clés de sa poche, il s’approcha de la porte d’entrée et les glissa dans la serrure, se faufilant à l’intérieur en entendant le déclic caractéristique. Il retira son manteau et l’accrocha au porte-manteau près de l’entrée. Une masse noire fonça sur lui depuis la cuisine et vint joyeusement tourner autour de lui. Lazar caressa la tête de son chien, y mettant l’énergie nécessaire pour qu’il sente quelque chose.

- Salut Fergus, bon chien. Calme maintenant.

L’animal arrêta de sauter partout et renifla son maître, curieux de sentir sur lui une odeur qu’il ne connaissait pas. Son propriétaire le laissa faire un moment, puis se dirigea vers le salon. Il repéra bien vite les cheveux blonds de son épouse dépassant depuis le dossier de l’un des confortables fauteuils, et dans la pénombre de la pièce, il parvenait à sentir son regard assassin vrillé sur lui. Il retint un soupire. La nuit allait être longue.

- Bonsoir, chérie.

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel Conroy
kill of the night


○ messages : 147

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 21:48



J'ai hâte. Voilà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 21:59

Et moi donc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Anya Mercer
kill of the night


○ messages : 139

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 22:00

SALUT KING OF HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 22:04

SALUT DRESSEUSE DE DINOSAURES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mayra Barnes
admin ○ nightcall


○ messages : 92

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 23:42

CROWLEEEEEY
Rebienvenue, bonne chance pour cette fiche j'ai cru comprendre que toi et mon moi-wayne on allait pas s'entendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Dim 11 Oct - 23:49

AGENT CARTEEEEEEER

Merci beaucoup Et ouais, en effet, moi Laz et toi Wayne, on va pas trop trop être copains après ce que je vais faire à ta soeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reese Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 634

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Lun 12 Oct - 0:07

Salut. What a Face



REBIENVENUE sexy u. bon courage pour la suite de ta fiche, pis si t'as des questions tu sais où ne pas trouver joan. Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Lun 12 Oct - 0:14

Coucou What a Face



On sait tous très bien qu'elle ne peut pas se cacher de moi bien longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reese Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 634

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Lun 12 Oct - 1:06

tôt ou tard, elle lui échappera. tôt ou tard, elle y arrivera. Arrow

en tout cas, ça c'est du service rapide, dans le genre fiche. j'aime, c'est trop parfait, je kiffe ton personnage, et j'aime déjà trop nos liens. j'ai hâte de le voir en jeu, le monsieur. amuse-toi bien en tout cas.



CONGRATULATIONS
bienvenue dans les rangs !

Bonjour, Lazar, et bienvenue dans ma ville. J'ai entendu dire que tu menais une vie de maître, drapé dans tes riches vêtements, vivant dans les riches appartements de tes nombreuses infidélités. Maître manipulateur, maître chanteur, tu crois le monde à tes pieds et tu en oublies que tu n'es, dans le fond, rien de plus qu'un homme ; rien de plus que les autres. Fais attention à toi. Nos erreurs finissent toujours par nous rattraper.

Félicitations, mon brave. Tu t'en doutes sûrement, mais si tu vois ça, ça veut dire que tu es enfin officiellement des nôtres, avec une jolie couleur et tout le package. Nous t'invitons par le biais de ce petit formulaire à passer par la suite dans quelques sections importantes pour ton intégration au forum et au jeu. Nous, on s'occupe de recenser ton avatar et ton pseudo, mais si tu veux recenser ton métier, ton logement, ton numéro de téléphone ou ton adresse mail, c'est à toi de le faire ! On t'invite également à aller faire un tour du côté des fiches de liens, pour te trouver plein de copains, ainsi que des rps. N'hésite pas non plus à remplir notre partie scénario de tes idées ! Et n'oublie pas d'aller voter pour nous toutes les deux heures, histoire de ramener encore plus de potentielles victimes pour notre tueur d'amour ! Faut bien le nourrir, le petit.

Et surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à Fred (ou Maddox), Alma (ou Quinn), Judith (ou Elijah), ou bien Alison (ou Aslinn) ! I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lazar O'Callaghan
kill of the night


○ messages : 196

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Lun 12 Oct - 1:09

Un jour peut-être

Merci pour tous ces compliments patron Je file faire ma fiche de lien et puis j'attendrai Joan avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reese Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 634

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Lun 12 Oct - 1:12

(elle est pas si impatiente que ça elle crois-moi. )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calvin O'Reilly
admin ○ nightcall


○ messages : 165

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Mar 13 Oct - 18:50

Azy wtf, tu profites que j'sois pas là pour te faire un perso de folie en scred ou bien ? rebienvenuuuuuuuue Avec le king of hell en tronche, damn, ça tue. T'es perf même si t'es creepy, et si tu touches à Joan j'te raccourcis d'une tête. (mais t'es perf quand même I love you)

_________________
    time will change ✢ this is more than i wanted, take me out of the dark i roam in. this is stranger than love or loss, turning back words you face the dawning ; no excuse for a wasted life, lightly falling through a whisper of sky. it's the weight of the world i know, as i struggle to be whole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Ahriman
kill of the night


○ messages : 90

MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   Mar 13 Oct - 19:00

Ouais, j'fais des persos dans ton dos, t'as un problème ? Toi aussi t'es parfait, et sois gentil me raccourcis pas Lazar, il est déjà pas super grand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lazar || Oh baby it's a long way down to the bottom of the river

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: fiches validées-