AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
Invité



MessageSujet: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Mer 7 Oct - 21:13


Vitani Jezabel Eichholtz
    parfois j'ai peur du monstre qui vit en moi


come drink the water

   
• âge › trente-quatre ans • date et lieu de naissance › 25 décembre à Toronto • nationalité › canadienne • profession › mercenaire. elle fait le sale boulot pour les autres. reine absolue de la gachette, elle a travaillé pour des société privée et parfois même pour des particuliers. • orientation sexuelle › hétérosexuelle curieuse, elle ne se prive pas de plaisir. courbe masculine ou féminine peut importe.• situation amoureuse › toujours célibataire malgré les gens qui défilent dans sa vie.• situation financière › elle n'a pas à se plaindre.  elle a tendance à garder ses billets dans son matelas pour ne pas attirer les soupçons. ou les impôts.  • et vivre à la nouvelle-orléans, ces derniers temps, c'est comment ? › c'est comme ce sentir pour la première fois chez soi ...  • groupe ›TAKE ME TO CHURCH. • célébrité › lauren cohan • crédit › rp gifs

   
some kind of madness

   


  • she is:

autonome, indépendante, débrouillarde, réfléchie, calme, railleuse, cynique, téméraire, sauvage, bornée, lucide, susceptible, franche, farouche, tête brulée, sociable.


  • about her

~ tout le monde lui dit que la famille c'est sacrée et que sans on est perdu mais elle affirme le contraire. Elle n'est pas mais alors pas du tout famille, remarque elle n'en a pas vraiment quand elle avait dix ans son père et sa mère se sont séparés. Son père n'a plus jamais donné de nouvelles et sa mère a complètement dérapée, la drogue, l'alcool, la prostitution était devenu le quotidien de cette femme qu'elle devait appeler "maman".
~ elle a quitté le sois disant cocon familial à l'âge de quinze ans, la rue est devenu son foyer. Elle en a appris les codes. Elle sait disparaitre et subtiliser comme personne. Elle peut évaluer combien tu as dans tes poches juste en te regardant marcher.
~ elle a commencé jeune à manier les armes à feu. C'est une vrai révélation pour elle; une détonation et c'est comme si tout prenait tout son sens. Elle commence à travailler dans un petit club de tirs de Toronto assez louche. Le patron est tombé sous le charme de cette gamine au talent de tireuse, il lui a offert un job et un lieu où dormir.
~ approché par l'armée pour devenir tireur d'élite. Elle refuse une première fois car suivre les ordres ce n'est pas son genre. Elle a besoin de son libre arbitre quand elle doit tirer. C'est l'offre pour devenir mercenaire qu'elle accepte au bout de nombreuse relance. Avec son caractère bien trempé elle n'a peur de rien alors mercenaire cela ne lui fait pas peur.  
~ elle n'aime pas qu'on la prenne de haut parce qu'elle est une femme. avec un caractère comme le sien, il vaut mieux pas trop la chercher si on ne veut pas se faire botter les fesses.
~ fait son arrivée à la Nouvelle-Orléans car elle est menacée par un ancien prisonnier qui a décidé de ce venger d'un interrogatoire trop musclé. l'altercation qui lui a valu une balle dans l'épaule, maintenant menace de lui couter la vie.
~  déteste le fait d'être à la retraite forcée.
~  elle aime sa tranquillité ici. Une plus banale... Plus classique... Plus conventionnelle... Mais moins palpitante...
~ en amour elle est aussi éphémère  qu'un papillon de nuit, une nuit et elle disparait.
~ parle couramment plus de cinq langues.


   
pursuit of happiness

   
• pseudo › puunch • âge › 23 ans• pays › france baby • comment as-tu découvert le forum ? › le destin Wink• un dernier mot à nous dire ? ›  
J'atteste par ailleurs qu'en créant ce personnage, je l'expose au danger d'être mis à l'épreuve par le Tueur au Puzzle.
passeport :
 

   fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Mer 7 Oct - 21:13


   
in life we can't be free

   
« Le Réveil »
On se réveille dans l’obscurité sans plus rien savoir. Où est-on, que se passe-t-il ? L’espace d’un court instant, on a tout oublié. On ignore si l’on est enfant ou adulte, homme ou femme, coupable ou innocent. Ces ténèbres sont-elles celles de la nuit ou d’un cahot ? On sait simplement, et tout simplement que l’on est vivant, on ne l’a jamais tant été : on n’est que vivant d’ailleurs. En quoi consiste là vie en cette fraction de seconde où l’on a le rare privilège de ne pas avoir d’identité ? On est Libre. Il n’y a pas de liberté plus grande que cette courte amnésie de l’éveil, Puis on se rend compte en un éclair que l’on ne sait pas ou nous nous trouvons, et ce que l’on a put faire la veille, Sortir ? Boire ? Fumer peut être ? Avons-nous été plus aventureux… Sommes-nous allez jusqu’à assouvir nos pulsions avec un parfait inconnu dans un lieu inapproprié aux plaisirs tels que l’on se les imagine…

« Toronto »
Je marche dans les rues de la ville; j'aime Toronto la nuit, j'ai toujours été un papillon de nuit. Les balades nocturnes sont à mes yeux les plus agréables. Mes écouteurs dans les oreilles je marche tranquillement sur les trottoirs sombres. Je vis dans la rue depuis un mois et j'ai appris que la nuit est très dangereuse. Une arme à feu calée contre ma peau... j'ai appris les règles de la rue très rapidement, je ne pensais pas être aussi solide. Je me surprend parfois d'avoir autant de sang froid. Mon monde a changé quand j'ai rencontré ce vieux monsieur dans son club de tir douteux. Il m'a mis une arme à feu entre les mains et tout s'est éclairci... la première fois que je me suis sentie vivante. Ma mère et tout le reste ont disparu à ce moment précis.  

« Moyen-orient »
- tu as déjà tiré sur quelqu'un chérie? Je regarde l'homme devant moi et en une fraction de seconde lui colle le calibre de mon arme sur son front, ses yeux s'arrondissent « appelle moi encore une fois chérie et sera un nouveau visage sur ma liste!» il déglutit difficilement avant de reculer, je soupir avant de baisser mon arme. Je crois que j'ai accepté un peu trop vite ce job de mercenaire. Tireur d'élite, unité spéciale ... tu parles ils sont nuls avec un flingue. Je me place et calibre mon engin histoire de pouvoir tirer, mon examinateur m'indique où je dois placer la balle, une secousse de retour de l'arme et la balle se loge dans le mile de la cible. J'observe mon examinateur avant de me relever.

« Italie »
- Vitani ? On a un problème ...  enfin tu as un problème et on va devoir prendre des mesures pour le gérer. Je regarde mon supérieur. Nous avons été dans de nombreuses galères mais je ne l'ai jamais vu aussi sérieux « je vous écoute» il me raconte tout, ce suspect qu'on avait un peu mal mené en Irak;  Les corps des deux mercenaires de cette affaire. Ma vie  est en danger je suis la prochaine sur sa liste. J'écoute les directives « cela signifie que vous me sortez du circuit ... je vais faire quoi ? Je suis une mercenaire... je ne sais rien faire sans arme à la main...» mon supérieur ne semble pas franchement sensible à cette réplique. Je soupir avant de choisir un lieu de chute pour ma nouvelle vie ...

« Nouvelle-Orléans »
je marche dans les rues calmes de la ville. Pas de vol à la tire cette fois ... j'ai une vie bien trop rangée par ici. J'ai l'impression de me cacher en permanence, je pourrai bientôt reprendre du service, j'attends que ça ... quoi que ... ma vie plus calme ici me plaît d'une certaine manière. Pas d'armes sauf celles cachées dans mon appartement, pas de mission disparition et la possibilité de vivre une relation un peu plus longue qu'à mon habitude.



   fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maddox Osman
admin ○ nightcall


○ messages : 351

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Mer 7 Oct - 21:38

ma vitaniiiiiiii
je viens de le dire dans le scéna mais j'm'en fiche, j'me répète. je suis tellement contente de voir la belle tentée, omg.

bienvenue dans les parages, huhuhu. j'ai vraiment hâte de lire ta fiche et de voir ce que tu vas faire de ma p'tite vitani. I love you par contre, je vais juste devoir te demander d'enlever l'initiale dans ton pseudo, on ne les accepte pas. et puis si tu as à la moindre question ou besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas. I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harlan Kovacs
kill of the night


○ messages : 235

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Mer 7 Oct - 21:41

DAT CHOICE OMG
bienvenue ici, m'lady bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel Conroy
kill of the night


○ messages : 147

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Mer 7 Oct - 22:10




Jolie choix de scénario

Bienvenue hâte de la découvrir sous ta plume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Mer 7 Oct - 22:40

merciiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anya Mercer
kill of the night


○ messages : 139

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Jeu 8 Oct - 0:07

ce pseudo tellement parfait, et laureeeeeen
bienvenuuuue bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elijah Rosenberg
admin ○ nightcall


○ messages : 221

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Jeu 8 Oct - 12:50

LAUREN
Bienvenue sur SOAM Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas

_________________

living in your atmosphere, I’m running out of air.
Fall forward in the atmosphere It's a heavy load to bear. I’ve been living for the longest years Now I’m running out of air. Heard a rumor in foreign wind, There’s a war around the bend, Bet your life on your lover’s heart. Now you can’t find a friend.Where are you, I am already gone. Throw your heart out on the western wind. Its a hard heart to break. Sell your soul out for a southern hymn It's a hard road to take.  — where are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maddox Osman
admin ○ nightcall


○ messages : 351

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Ven 9 Oct - 17:43

ma vitani. j'aime vraiment, tu as bien cerné le personnage, c'est tout parfait.
par contre, avant de te valider, y a juste deux petites choses que j'aimerais voir avec toi. des choses toutes bêtes ne t'en fais pas. premièrement, il faudrait que tu remplisses le passeport à la fin de la fiche. I love you I love you et deuxièmement, c'est à propos d'une phrase, dans la partie sur les points sur ton personnage : « elle y a pris goût. elle aime la ville, elle aime son rythme. elle aime ses rues, et elle s'y sent chez elle. alors écumer le monde, oui. mais maintenant qu'elle a creusé un trou, elle a bien envie d'y rester. au moins un an ou deux. et puis pour la suite, on verra. les plans sur la comète c'est pas son truc. elle est plutôt à prendre la vie comme elle vient, chaque jour que l'ciel leur offre encore. » C'est textuellement ce que j'ai marqué dans le scénario, et comme tu as tout repris à ta manière, j'aurais aimé que tu reformules ça aussi, si ce n'est pas trop te demander. I love you I love you désolée si je parais embêtante, mais je préfère que toute ta fiche soit à toi.

après ça, je te validerai avec plaisir la belle, huhu. j'ai hâte de te voir en jeu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Ven 9 Oct - 18:14

Voilà je pense avoir tout modifié correctement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maddox Osman
admin ○ nightcall


○ messages : 351

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Ven 9 Oct - 19:01

super, merci beaucoup. je te valide donc sans plus attendre. bon jeu sur le forum. I love you



CONGRATULATIONS
bienvenue dans les rangs !

Bonjour, Vitani, et bienvenue dans ma ville. J'ai entendu dire que tu avais du sang sur les mains, bien plus que la plupart. Que tu faisais tomber les têtes pour l'argent ; mercenaire. Et pour te protéger du revers de médaille, c'est ici que tu es venue te réfugier. Dans ma ville. Il paraît que tu t'y plais. Mais fais attention à toi. Nos erreurs finissent toujours par nous rattraper.

Félicitations, mon brave. Tu t'en doutes sûrement, mais si tu vois ça, ça veut dire que tu es enfin officiellement des nôtres, avec une jolie couleur et tout le package. Nous t'invitons par le biais de ce petit formulaire à passer par la suite dans quelques sections importantes pour ton intégration au forum et au jeu. Nous, on s'occupe de recenser ton avatar et ton pseudo, mais si tu veux recenser ton métier, ton logement, ton numéro de téléphone ou ton adresse mail, c'est à toi de le faire ! On t'invite également à aller faire un tour du côté des fiches de liens, pour te trouver plein de copains, ainsi que des rps. N'hésite pas non plus à remplir notre partie scénario de tes idées ! Et n'oublie pas d'aller voter pour nous toutes les deux heures, histoire de ramener encore plus de potentielles victimes pour notre tueur d'amour ! Faut bien le nourrir, le petit.

Et surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à Fred (ou Maddox), Alma (ou Quinn), Judith (ou Elijah), ou bien Alison (ou Aslinn) ! I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Janko Vlajkovic
admin ○ nightcall


○ messages : 54

MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   Dim 11 Oct - 11:08

Bon j'suis un peu à la bourre pour les bienvenue mais tant pis excellent choix de scénario, Vitani elle est tellement cool krkrkr bienvenue (en retard, pardon) pis j'espère que tu te plairas parmi nous, du coup

_________________
    our choices seal our fate ≡ the mirror shows not your values are all shot. but oh, my heart was flawed, i knew my weakness. so hold my hand, consign me not to darkness. so crawl on my belly 'til the sun goes down, i'll never wear your broken crown, i took the road and i fucked it all away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: » J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.   

Revenir en haut Aller en bas
 

» J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» L'arc en ciel de mes nuits...
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [Rating PG]
» Je suis l'ombre qui hante tes nuits [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: fiches validées-