AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Henry Kovacs
kill of the night


○ messages : 76

MessageSujet: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Ven 11 Sep - 23:29


HENRY STEFEN KOVACS
a friend with weed is a friend indeed.


come drink the water

• âge › t'es âgé de trente ans, et tu fais bien sur plus jeune que ton âge. pourtant, quand on sait par quoi t'es passé, c'que t'as subis, on penserait plutôt que les ravages de ta vie se refléteraient sur ton physique• date et lieu de naissance › t'es né le douze janvier mille neuf cent quatre-vingt cinq, un jour de fin d'hiver, jour où le soleil pointait doucement le bout de son nez se mêlant à la fraîcheur hivernale, qui rendait la période bien agréable, ici-même, en nouvelle-orléans  • nationalité › t'es un pur produit américain, toi • profession › t'es cuisinier, ton rêve, c'est les grands restaurants, les cinq étoiles, l'élite. tu rêves de voir ton nom sur toutes les lèvres des clients mais, avec la vie que t'as eu, tu te contentes d'un petit resto, paumé quelque part, dans lequel tu mets tout ton âme, afin d'arriver à réaliser ton rêve • orientation sexuelle › t'es pas quelqu'un qui s'affirme appartenant plus à un genre ou l'autre, tu préfères te laisser attirer par la personne, son caractère, sa façon d'être • situation amoureuse › même si toi, c'est la personne qui t'attire, t'as peur de te l'avouer, parce qu'il y a cet homme, michael, que tout le monde appelle micah. il est un peu paumé, toujours triste, et t'avais l'habitude de te retrouver avec lui quand tu t'mettais la tête à l'envers. mais maintenant, maintenant que tu t'es repris en main, vous vous êtes éloignés et, bien qu'il force pour te revoir, t'es perdu, et ça t'bouffe• situation financière › elle est basse, minable, ta vie de débauche t'as tout pris, jusqu'au moindre centime et le travail d'acharné que tu donnes dans ce petit resto n'est pas assez suffisant, ça paye pas assez, mais tu t'en contentes, parce que t'as pas le choix • et vivre à la nouvelle-orléans, ces derniers temps, c'est comment ? › t'es un peu paumé, tu sais pas trop quoi en penser de tout ça, parce qu'on pense toujours être à l'abri, tu te dis que tu es bien loti, chez toi, à l'abri de tout le monde. mais parce qu'un psychopathe reste un psychopathe, tu peux pas t'empêcher d'avoir la trouille, de temps en temps. quand tu t'autorises à y penser, tu t'dis que ça pourrait te tomber dessus, sans problèmes, et c'est fichtrement pas rassurant. mais t'essayes de continuer à vivre ta vie ici, comme s'il n'y avait pas toute cette histoire qui pesait sur la ville, comme si vos vies étaient normales. • groupe › take me to church• célébrité › adam gallagher • crédit › badass heard


some kind of madness

t'as souvent été partagé, dans ta vie, entre bien et mal. t'as grandi dans une famille où tu t'entendait parfaitement avec l'un de tes frères et où t'étais en conflit avec le deuxième. mais la vérité, c'est qu'au fond de toi, tu les admirais, tout le deux, même si tu ne l'as jamais dit, même si ses mots n'ont jamais passé tes lèvres, c'était le cas • t'as vécu deux grands départs dans ta vie, qui ont eu raison de toi, bien vite. ceux de tes frères. quand ton premier frère est partie, t'avais une bouée de sauvetage, quelque chose à quoi te raccrocher pour ne pas sombrer directement. tu pensais pouvoir vivre comme ça, survivre tout du moins. mais ça s'est très vite enchaîné, ton repère, ton deuxième frère, s'en est allé à son tour.  • t'as pas su supporter, t'as pas réussis à trouver quelque chose à quoi t'accrocher, t'as pas réussis à continuer ta vie comme si rien ne te dérangeait, comme s'il n'y avait pas un vide en toi. la descente aux enfers. • t'as vécu quelques temps dans la débauche, t'aurais pu d'ailleurs toujours y être. t'oublier dans les ténèbres des petites ruelles ou des boites de nuits lugubre, dans lesquelles seuls les types dans ton genre veulent mettre les pieds. les types en manque, qui réclament leur came et qui sont prêt à aller n'importe où pour ça. jusqu'au jour où t'as atteint le point de non-retour. la fois de trop. l'overdose. t'y a réchappé de peu, t'aurais très bien pu y passer, mais t'as réussis à t'en sortir, et tu comprends toujours pas comment aujourd'hui. • les gens t'ont de suite vu comme quelqu'un de mauvais, une mauvaise fréquentation, quelqu'un de fourbe, un délinquant, alors qu'au fond de toi, t'es pas quelqu'un de mauvais, t'as juste pris le mauvais chemin, fais les mauvais choix. tu t'es laissé embarquer dans quelque chose que t'aurais pas du toucher, et t'as pas su te relever à temps. • à ce jour, t'as repris du poil de la bête, t'as réussis à te relever, au moins un peu, t'es encore fragile, tu ressens encore parfois le manque, les mains qui tremblent, les jambes qui sont sur le point de te lâcher, l'impression que si t'en prends pas de suite, tu vas en crever. mais tu remontes la pente, petit à petit, t'essayes de retourner à une vie normale, de gravir les échelons dans ton métier, et de te reconstruire, même si ton esprit est encore brouillé et qu'au fond de toi, t'es encore un peu balafré. • les gens pensent qu'avec ta gueule parfaite, qui te rajeunit, tu mets toutes les filles à tes pieds. mais bien que tu sois pas très regardant du genre, t'as toujours eu un plus petit faible pour les hommes. michael. micah. micah, c'était ton pote de débauche, celui qui t'accompagnait dans chaque boîtes de nuits lugubres, qui était aussi bas que toi. un rail, deux rails, trois rails. un petit joint, deux petits joints, trois petits joints. l'impensable se produit, vos corps dénudés finissent par s'entre-choquer, dans les cris et les gémissements. le lendemain, la gêne. mais, sans que vous sachiez pourquoi, vous avez remis ça, à plusieurs reprises. c'que vous aviez toujours oublié, c'est qu'lui, il avait une copine. mais dans vos instants de plaisir, vous ne pensiez qu'à vous, à cet amour interdit que vous consumiez plusieurs fois dans la semaine. mais tu l'as laissé tomber, lâchement, tu l'as laissé vivre sa petite vie de gay refoulé, quand t'as remonté la pente. jusqu'à ce qu'il revienne, qu'il essaye de nouveau d'entrer en contact avec toi. mais tu sais que tu risques de retomber, aussi bien dans ta vie de débauche que dans vos petits jeux, si tu reprends contact avec lui.


pursuit of happiness

• pseudo › irwin • âge › dix-neuf ans • pays › notre belle france• comment as-tu découvert le forum ? › mon cher ami bazzart• un dernier mot à nous dire ? › CE FORUM C'EST DE LA BOMBE ET CE SCENARIO C'EST DE LA BOMBE AUSSI  
J'atteste par ailleurs qu'en créant ce personnage, je l'expose au danger d'être mis à l'épreuve par le Tueur au Puzzle.
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Henry Kovacs
kill of the night


○ messages : 76

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Ven 11 Sep - 23:30



in life we can't be free


le départ de tes frères a écrit:
les adieux les plus difficiles sont ceux qui n’ont jamais été dits ou qui n’ont jamais été expliqués

tu t'en souviens comme hier, pourtant ça ne l'était pas. ça remonte déjà à un moment, la période où tu les as perdu, l'un après l'autre, ce moment où tu as du dire adieu à ta vie d'avant, parce que t'avais plus d'accroche, parce que tu savais plus comment orienter ta vie. c'est cette période qui a chamboulé toute ta vie, qui a défini ce que tu étais, ce que tu es et surement ce que tu seras. c'est ce qui a fait de ta vie un enfer, qui t'a poussé au plus proche de la mort. t'as d'abord dû faire face au départ de maddox. entre lui et toi, ça a jamais été vraiment rose, les gens ont surement du penser que ça ne t'atteindrait pas trop, mais les gens ont toujours faux. t'as eu du mal à accepter son départ, de base, ça t'a fait quelque chose, surtout qu'il ne s'est pas gêné pour disparaître petit à petit, arrêter de donner des nouvelles, jusqu'à ne plus en donner du tout. mais t'avais encore harlan, t'avais pu t'accrocher à lui, sans même vraiment t'en rendre compte, pour oublier que t'aurais pu craquer à n'importe quel moment. du moins, tu le croyais. il est partit à son tour et là, c'était déjà le début de la fin, mais t'arrivais encore à tenir le coup, ça allait, t'étais pas trop mal. jusqu'au jour où madd a complètement disparu, comme s'il s'était simplement évaporé et de vos vies et là, t'as pas supporter, t'as pas su gérer l'truc, t'as pas su tenir debout, réussir à te relever. t'en as jamais été capable. alors, dans un premier temps, t'as décidé de foutre le camp aussi, de disparaître, t'en avais fichtrement rien à foutre de ce que tu pouvais provoquer autour de toi. ils n'avaient pas pris la peine de s'en soucier, eux. et c'est là que le pire à commencé, non seulement t'avais disparu, mais t'as joué au pauvre con. c'est partit de rien. une soirée, un rail. et là, t'étais foutu, t'avais déjà commencé à prendre des trucs pas très net, pour supporter la pression du boulot, la fatigue mais jamais un truc aussi fort et là, t'as pas su comment t'étais tombé dedans, ni comment t'allais t'en sortit. mais t'y étais, jusqu'au cou, tu savais que t'étais fichtrement foutu, mais t'as pas fait gaffe. t'as fait que t'y engouffrer plus profondément.

parce que, putain, qu'est-ce que c'était bon.

la mort de ta meilleure amie a écrit:
A la façon dont j'ai hurlé en jetant tout ce qui me passait sous la main à la figure de l'infirmière qui essayait de me faire quitter mes vêtements pleins de sang. Je sens encore la piqûre de l'aiguille s'enfonçant dans ma peau, le sédatif s'infiltrant en moi, pendant que je supplie : « pas de drogue, pas de drogue, pas de drogue », quand ce que je pense réellement c'est : « elle est morte, elle est morte, elle est morte. »

le soir-là, les choses sont allés trop vite. t'avais, de toute manière, l'esprit embrouillé par le mélange de drogues que t'avais fait et t'étais pas trop conscient de c'qui t'arrivait, ni de c'qui se passait autour de toi. et puis, ton cerveau a commencé à réagir au ralentit. alors que t'essayes de te libérer des lèvres d'une fille, trop collante à ton goût, le bruit parvient à tes oreilles comme s'il était à des milliers de kilomètres de toi. trois coups de feu, suivit de nombreux cris. ta première réaction, c'est de rester planté là, comme l'idiot que tu es, ton cerveau n'accusant pas la nouvelle. mais, après de longues minutes et de nombreuses bousculades, tu commences à réagir lentement. et, alors que tout le monde se précipite pour quitter la salle, tu vas dans l'sens inverse, vers l'endroit d'où provenaient les coups de feu. tu sais toujours pas aujourd'hui pourquoi tu t'es lancé dans la gueule du loup, pourquoi t'as pris ce risque, mais tu sais qu'tu le regretteras toute ta vie. alors que t'as bien compris que l'mec au flingue a déjà déserté, t'aperçois juste un corps allongé au sol, entouré du sang déjà dégoulinant. mais ce corps, tu l'reconnais trop bien, et cette image te hante encore aujourd'hui. l'envie de vomir qui t'a prise à cet instant aussi, et tout ce qui t'es passé par la tête. tu t'demandes encore comment t'as fait pour tituber jusqu'à elle sans t'écrouler au sol, le mélange de tes drogues rajouté au choc de la nouvelle auraient très bien pu avoir raison de toi. mais tu t'écroules, à genoux, seulement quand t'es à côté d'elle. le tissu de ton pantalon baigne dans ton sang, mais t'as pas le temps de t'en soucier, tu veux juste voir si tu peux faire quelque chose, la garder en vie. mais après une rapide vérification, tu comprends, il est déjà trop tard, et le cri qui t'échappe et un mélange entre la rage et la tristesse, indescriptible. toute ta vie, t'as regretté ta réaction, mais tu t'résonnes en disant que t'avais pas le choix. t'es vraiment stone, ce soir-là, et les flics vont pas tarder à arriver, tu serais forcément le premier sur la liste des suspects. alors, tu t'lèves, le pantalon dégoulinant de sang et, sans même un dernier regard, tu quittes à ton tour la salle.

la plus grosse connerie d'ta vie.

ta relation particulière avec micah a écrit:
tu n’as pas le droit de m’appeler pour me dire que je te manque, ni de m’envoyer des sms, des emails, de publier sur mon mur. Si je te manque vraiment, monte dans ta voiture et prouve le moi !

ce soir-là, t'avais encore trop forcé, t'façon depuis que jazz avait disparu, tu forçais toujours trop. juste un départ de plus. maddox, harlan, jazz. mais à elle, tu ne pouvais pas lui en vouloir, contrairement à tes idiots de frères.  alors, une fois de plus, t'as pas contrôlé, mais tu t'sens pas coupable, ce soir, parce que micah est avec toi. micah, c'est ton pote, celui qui finit généralement dans le même état que toi en soirée, sans même que vous cherchiez à vous préserver, l'un l'autre. vous vous retournez à chaque fois la tête, et ça vous amuse. lui, il a pas vraiment de raison de le faire, c'est plus pour le plaisir que pour l'oubli parce que micah, il a une copine. une brune, grande, de longues jambes et des grands yeux bleus, et il paraît qu'il n'a pas de quoi se plaindre. parce que micah, en ce moment même, il a oublié sa copine et parce que toi, t'es bien trop stone pour le repousser. sans aucune gêne, parce que ça existe pas entre vous, il est rapidement monté sur toi et ses lèvres ont rejoint les tiennes. comme la chose la plus naturelle du monde. et toi, t'en as profité. parce que micah, il est bien foutu, micah, il t'fait rire, et il t'fait oublier. parce que les lèvres de micah, elles sont douces, comme sa peau que tes mains caressent désormais. parce qu'avec micah, ça dérape. que vos vêtements tombent au sol et que, maintenant, ce sont vos peaux complètement dénudés qui sont en contact, vos bassins, sans plus aucune protection, qui s'entre-choquent et vos cris de plaisirs qui résonnent dans toute la pièce. parce que, plus que de t'oublier à travers la drogue, tu t'es oublié à travers micah ce soir-là. mais vous avez surtout oublié qu'il avait une copine.

la plus belle connerie de ta vie.

ta reconstruction a écrit:
échouer, c’est avoir l’opportunité de recommencer de manière plus intelligente.

mais à force de trop forcé, t'en as payé les frais, et de la pire des manières. overdose. mais tu t'en es sorti, miraculeusement, t'as survécu. ce jour-là t'as eu une illumination, quelque chose qui te disait de recommencer ta vie de la meilleure des façons, de te donner les moyens de réussir. alors, avec du mal, t'as commencé par dire non à la drogue, par te calmer de ce côté là, t'as arrêté de sortir, mais ça t'a aussi mené à arrêter de voir micah. déception. tu t'es donné encore plus à fond dans ta passion, la cuisine, cette chose qui te permet d'oublier des problèmes d'une manière plus saine que celles que t'as testé jusque maintenant. mais, il y a des choses qui ne changent pas, tu restes un pauvre type jusqu'au bout. et, alors que tu rêves de cinq étoiles, de renommée mondiale et de grands restaurants, tu te retrouves dans un petit restaurant, à travailler comme un malade sans aucune garantie que tu graviras les échelons un jour. mais ça te va aussi, même si t'es pas prêt d'abandonner tes rêves, parce que t'as réussis à trouver quelque chose qui fait qu'tu te sens bien, même s'il y a surement des choses que tu t'sortiras jamais de la tête, tout ces départs, sa mort. micah. ce nom revient toujours, même dans ta nouvelle vie, mais tu sais qu'il est encore avec sa copine. et ça t'bousille, parce que toi, t'as qu'son nom en tête, le souvenir de son corps dénudé, du plaisir qu'il t'a procuré et que tu lui as procuré. tout ça, c'est partit en fumée dès qu'il est allé rejoindre sa copine, le lendemain de vos ébats. t'as toujours su qu'il serait jamais à toi, et tu sais pas si t'es prêt à l'accepter.

pauvre idiot que tu es, d'avoir osé espérer.

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reese Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 634

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Ven 11 Sep - 23:32

JE SUIS PAS SOUS LE BON COMPTE POUR DIRE MON FRANGIN, MAIS J'PEUX DIRE MON COUPAIN QUAND MÊME. je me répète, mais j'suis tellement contente que le scénario soit tenté aussi vite, omg, genre teeeeellement. j'aime déjà le peu que je peux lire, j'reste sur ma faim là, J'EN VEUX PLUSSE.

en tout cas, bienvenue officiellement sur soam, et puis j'espère que tu vas bien t'amuser et te plaire ici. j'ai bien hâte d'en lire plus. et si t'as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elijah Rosenberg
admin ○ nightcall


○ messages : 221

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Ven 11 Sep - 23:51

UN KOVACS SWAAAG
Bienvenue bonne chance pour ta fiche si tu as des questions, n'hésite pas

_________________

living in your atmosphere, I’m running out of air.
Fall forward in the atmosphere It's a heavy load to bear. I’ve been living for the longest years Now I’m running out of air. Heard a rumor in foreign wind, There’s a war around the bend, Bet your life on your lover’s heart. Now you can’t find a friend.Where are you, I am already gone. Throw your heart out on the western wind. Its a hard heart to break. Sell your soul out for a southern hymn It's a hard road to take.  — where are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alma Everett
admin ○ nightcall


○ messages : 363

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Ven 11 Sep - 23:58

Oh nan, encore un Kovacs, y en a marre de ces bestioles (c'pas vrai, je les aime bien, un peu. )

Bienvenuuuuuuuue c'est un excellent choix de scénario omg, puis j'aime déjà le début de ta fiche, j'ai hâte de lire la suite. Bon courage pour tout ça, et n'hésite pas si t'as besoin de quoi qu'ce soit

PS : bon courage avec les espèces d'oursons qui t'servent de frères, mon chou.

_________________
    ain't going down like this ○ stand tall for the beast of america, lay down like a naked dead body. keep it real for the people working overtime, they can't stay living off the government's dime. stand tall for the people of america, stand tall for the man next door ; we are free in the land of america.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harlan Kovacs
kill of the night


○ messages : 235

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Sam 12 Sep - 9:23

l'ourson t'emmerde, almachou

MAIS FUCK T'ES BEAU P'TIT BRO de ce que je lis j'ai déjà envie de lire plus, shit
bienvenue à la maison alors et bonne chance pour le restant de ta fiche et comme j'ai dit sur le scéna ... ENCORE MERCI D'ETRE VENU SI RAPIDEMENT la famille Kovacs c'est une famille de bgs yo enfin viens me harceler quand tu veux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Henry Kovacs
kill of the night


○ messages : 76

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Sam 12 Sep - 12:31

MAIS VOUS ETES TOUS CANONS ALORS JE PROPOSE CARRÉMENT UNE ORGIE, POUR FAIRE PLUS VITE, CA VOUS DIT ?
LES KOVACS DOMINENT CLAIREMENT LE MONDE, MOI JE VOUS LE DIS, EN PLUS AVEC NOS BELLES GUEULES LA ! (promis, j'danserais pour vous comme ce smiley )
bon maintenant j'arrête d'écrire en majuscules parce que j'ai trop l'impression de crier dans ma tête j'espère du coup que la suite de ma fiche décevra pas, d'ailleurs j'ai trop envie de l'écrire mais j'ai pas le temps de me poser tranquillement là comme j'ai dis sur le scéna et pour les mps, surveillez bien vos boites ce soir, i'll be there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maddox Osman
admin ○ nightcall


○ messages : 351

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 1:43

p'tit fréro. j'aime toujours ta fiche, et ta plume, genre j'suis bien contente qu'on te soit tombé dessus, yo.
par contre, y a juste un ou deux détails que je voudrais voir avec toi. j'ai sûrement mal dû l'exprimer dans le scénario, mais on avait dans l'idée qu'henry aurait commencé la cuisine bien avant son overdose, genre quand il a quitté le domicile familial il a coupé les ponts un peu, et il a voulu se démerder, alors il a commencé à bosser dans les restos et tout. pis la drogue il prenait des stimulantes pour tenir le coup entre son boulot et sa vie de junkie, aussi, du coup, ceci explique cela. pis un peu avant ça ; il a pas complètement décroché après le départ d'harlan en fait chronologiquement y a eu départ de maddox à l'armée ; départ d'harlan à l'armée ; disparition totale de maddox de la circulation (quand il a changé de nom and all). et c'est à ce troisième point qu'il a pété une coche le p'tit, déjà que ça allait pas top dans sa vie.

du coup voilà, à part ces deux petits détails, pour moi tout est bon.
et comme je te disais dans le topic de signalement des fiches terminées, faut attendre l'avis d'harlan, maintenant. I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Henry Kovacs
kill of the night


○ messages : 76

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 1:46

merci déjà pour les compliments (même si j'soutiens que c'est pas vrai Arrow )
olala, j'avais pas compris ça comme ça, shame on me mais du coup ma fiche est plus trop terminée, j'arrangerais les paragraphes demain matin quand je me lève parce que là j'ai plus le courage, désolée Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maddox Osman
admin ○ nightcall


○ messages : 351

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 3:10

et moi j'soutiens que c'est vrai, alors psht.

pis t'inquiète pas, c'est moi qui ai pas été forcément claire dans le scénario et prends ton temps, repose-toi. I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Henry Kovacs
kill of the night


○ messages : 76

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 3:15

j'arrive pas à me reposer mais... J'AI RYAN COOPER QUI ME FAIT LES YEUX DOUX DANS EYE CANDY ALORS je suis obligée de vous faire attendre quelques heures encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maddox Osman
admin ○ nightcall


○ messages : 351

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 3:19

harlan roupille, j'pense pas que ça la gênera. et moi j'peux bien attendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Henry Kovacs
kill of the night


○ messages : 76

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 3:22

parfait parce que, franchement, regarde...

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harlan Kovacs
kill of the night


○ messages : 235

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 8:48

moi, j'dis, franchement, on reste toujours bgs dans la famille
à part les p'tits détails que Madd a fait remarquer... damnit c'est farpait faut qu'j'te parle d'un truc, en plus, ça m'a donné des idées mais pour moi, c'est tout bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maddox Osman
admin ○ nightcall


○ messages : 351

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 12:15

tes modifs sont bonnes pour moi, et si ça convient à harlan, alors c'est parfait, que d'mande le peuple.
TU ES OFFICIELLEMENT DES NÔTRES, MON P'TIT GARS, CONGRATS. I love you (viens donc foutre une beigne à ton grand-frère favori, maintenant )

(n'empêche, les trois bros dans le même groupe, si c'pas beau. )



CONGRATULATIONS
bienvenue dans les rangs !

Bonjour, Henry, et bienvenue dans ma ville. J'ai entendu dire que tu étais tombé jusque dans le caniveau, une chute vertigineuse qui laisse des marques, même si ton corps semble intact. Et la tentation incarnée dans ce visage que tu chéris tant te fixe, jour après jour, dans son vice le plus pur. Tu avais réussir à t'en sortir, mais fais attention à toi. Nos erreurs finissent toujours par nous rattraper.

Félicitations, mon brave. Tu t'en doutes sûrement, mais si tu vois ça, ça veut dire que tu es enfin officiellement des nôtres, avec une jolie couleur et tout le package.    Nous t'invitons par le biais de ce petit formulaire à passer par la suite dans quelques sections importantes pour ton intégration au forum et au jeu. Nous, on s'occupe de recenser ton avatar et ton pseudo, mais si tu veux recenser ton métier, ton logement, ton numéro de téléphone ou ton adresse mail, c'est à toi de le faire !   On t'invite également à aller faire un tour du côté des fiches de liens, pour te trouver plein de copains, ainsi que des rps. N'hésite pas non plus à remplir notre partie scénario de tes idées ! Et n'oublie pas d'aller voter pour nous toutes les deux heures, histoire de ramener encore plus de potentielles victimes pour notre tueur d'amour ! Faut bien le nourrir, le petit.  

Et surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à Fred (ou Maddox), Alma (ou Quinn), Judith (ou Elijah), ou bien Alison (ou Aslinn) ! I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Henry Kovacs
kill of the night


○ messages : 76

MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   Dim 13 Sep - 12:19

JE SUIS TELLEMENT BG AVEC MA COULEUR ZAVEZ VU ?
merci à toi, j'vais pouvoir me charger de vous, maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'm a sinner who's probably gonna sin again (henry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: fiches validées-