AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 (wayne) ≡ when your dreams all fail.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Wayne Hoffman
admin ○ nightcall


○ messages : 232

MessageSujet: (wayne) ≡ when your dreams all fail.   Ven 11 Sep - 18:41


WAYNE ARTHUR HOFFMAN
Look into my eyes It's where my demons hide


come drink the water

• âge › quarante ans, quarante-cinq trop longues années passées sur terre, dont même les plus belles semblent aujourd'hui ressembler à un véritable cauchemar. • date et lieu de naissance › il est né le  27 juillet 1967, un beau jour d'été, à la nouvelle-orléans en louisiane, une ville qu'il aurait dû quitter il y a longtemps déjà, il regrette de n'avoir jamais franchi le pas. • nationalité › il est un bon petit citoyen américain, un drapeau du pays était planté sur sa pelouse.• profession › il est inspecteur de police, un métier qui lui a toujours pris beaucoup de temps, trop de temps sans doute et il ne s'en est jamais vraiment rendu compte. • orientation sexuelle › hétérosexuel, il aime d'ailleurs un peu trop les femmes, ce qui lui a causé du tort. • situation amoureuse › en instance de divorce, il a bafoué son mariage tellement de fois, qu'il fallait bien que le divorce lui tombe un jour sur le coin du nez ; dans le fond c'est sans doute mieux pour tout le monde comme ça. • situation financière › aisé, son emploi lui rapporte assez d'argent pour qu'il puisse vivre paisiblement, au moins jusqu'à ce que sa femme lui prenne tout ce qu'il possède dans le divorce, c'est bien parti pour que ça se termine comme ça un jour. • et vivre à la nouvelle-orléans, ces derniers temps, c'est comment ? › horrible, comme si un ouragan ne suffisait pas, voilà qu'un psychopathe est venu rajouter son grain de sable. Depuis Katerina, Wayne avait envie de quitter la ville, se casser d'ici avec sa femme et sa fille et aller tout reconstruire ailleurs, mais il ne l'a pas fait. Il est resté, il ne pouvait pas arrêter son travail, comme ça, il ne pouvait pas quitter son coéquipier, mais il s'est fait descendre dans une ruelle pourrie de la ville. Même après ça, Wayne est resté, se demandant à lui-même pourquoi, sans jamais trouvé la réponse. Puis il a été pris au piège dans l'un des jeu tordu de Jigsaw, il a survécu, mais plus que jamais, il déteste la vie à la nouvelle-orléans, cette ville immonde ressemble à l'enfer à ses yeux, les mauvais souvenirs on fini par prendre le pas sur tout le reste, alors la vie à la nouvelle-orléans, c'est même pas une vie d'après lui. Pourtant, il reste. • groupe › flesh and bones. • célébrité › nikolaj coster-waldau• crédit › tumblr.


some kind of madness

wayne est né à la nouvelle-orléans dans une famille nombreuse, en effet, il a trois sœurs et un frère, c'est lui l'aîné de la famille ; ça a toujours été très vivant dans la maison des hoffmans, mais la famille était très unie au lycée, il était typiquement le type populaire qui faisait partie de l'équipe de football américain et qui était invité à toutes les soirées très sportif depuis son plus jeune âge, il a fait du basket, un peu de baseball et beaucoup de boxe ; naturellement très impulsif, la boxe l'a toujours aidé à extériorisé et à se calmer  - c'est aujourd'hui encore le cas et comme il a de plus en plus de mal à gérer sa colère, le sport lui est d'autant plus utile, alors il enchaîne les joggings, les pompes et tout ce qui va avec il a épousé sa petite amie du lycée, ils étaient ensemble depuis leurs dix-sept ans et se sont mariés à vingt ans et on eu une fille la même année entrer dans la police faisait partie de ses objectifs depuis qu'il était très jeune, il en fait partie depuis quinze ans maintenant et n'envisage pas de la quitter avant de longues années son mariage a commencé à foutre le camp il y a environ cinq ans, lui et son épouse étaient ensemble depuis, longtemps, trop longtemps peut-être et il a fini par céder et aller voir ailleurs ; ainsi, il a commencé à être de plus en plus souvent absent, parce qu'il passait trop de temps au boulot ou parce qu'il s'inventait des heures supplémentaires pour aller à la rencontre d'autres femmes son boulot à longtemps été la chose à laquelle il se consacrait le plus, ambitieux et déterminé, il a toujours eu du mal à laisser une enquête de côté pour se concentrer sur sa vie de famille il y a un peu plus d'un an maintenant, il a participé à l'une des sessions de jigsaw dont il est sirti vivant ; il garde de nombreuses cicatrices à cause des combats qu'il a mené pour survivre et comme les autres victimes du tueur, on lui a découpé une pièce de puzzle dans la peau au niveau de l'arrière bras droit il devrait consulter un psychologue mais refuse catégoriquement de se livrer au premier type qui va lui demander comment ça va, il a toujours une bonne excuse pour zappé son rendez-vous et quand il se pointe au bureau du psy, il n'y met que de la mauvaise volonté il est encore en instance de divorce mais ne vit plus avec sa femme depuis presque un an, elle a décidé de partir quand elle a appris qu'il la trompait, il n'a pas cherché à la retenir, conscient de ses erreurs, mais signer les papiers du divorce reste une épreuve difficile pour lui très attaché à sa voiture, une vieille voiture de collection, qu'il a obtenu de son père, mieux vaut éviter de la lui rayer il est très nul en cuisine, c'est le genre d'homme qui préfère s'arrêter dans un fastfood prendre un truc à manger plutôt que de se mettre derrière les fourneaux, la mal-bouffe ça le connait, mais comme il fait beaucoup de sport, il considère que ça compense, dans le fond, son organisme n'est certainement pas d'accord avec cette hypothèse, mais il s'en fiche il a tendance à beaucoup suivre le sport à la télévision, mais il n'est pas non plus du genre à gueuler sur son canapé pour une passe raté, il s’intéresse au sport mais sans être un gros reloud il boit beaucoup de bière et de whisky, une bonne bière, un bon petit verre après le boulot, ce n'est jamais très mauvais pour la santé et puis depuis son épreuve de Jigsaw il a tendance à avoir besoin de beaucoup d'alcool il fume depuis des années, un défaut dont il n'a jamais réussi à se détacher, il a essayé pourtant, il a testé des patch à la con, des traitement débile, mais rien y fait alors il continue de s’enchaîner les paquets sans compter il aime beaucoup les films de sciences fiction, d'action et d'aventure, idem pour les séries télévisées, il n'est pas rare de le voir lambiner tard le soir devant la télévision il n'a jamais été un gros dormeur, mais depuis son épreuve de jigsaw, il a des crises d'insomnies régulières, alors il lui arrive de lui bosser toute la nuit et quand on ne veut vraiment pas de lui au commissariat, il passe ses nuits sur les jeux vidéos ou dans ses dossiers chez lui il sait jouer de la guitare et de la batterie, un petit plaisir de quand il était plus jeune, il aime beaucoup la musique il lit beaucoup de bandes dessinées, c'est moins lent et moins chiant que les romans et puis il aime les dessins, il est lui-même assez bon dessinateurs, plus jeune il avait créé quelques bandes dessinées qui sont rangées dans un carton dans le grenier chez ses parents.


pursuit of happiness

• pseudo › kingslayer bicth ou sweet poison, mais appelez moi Dieu anaïs. • âge › 22 ans pour trois mois encore. • pays › kingslanding   nan france en vrai.  • comment as-tu découvert le forum ? › je sais paaaaas. • un dernier mot à nous dire ? › je suis en cours là, j'ai plus de batterie sur mon pc, je prie le seigneur pour me laisser la chance de le recharger entre midi et deux parce que j'ai encore 3h de neuropsy alors que je viens de m'en taper 4 la vie est belle mon cerveau est mort  
J'atteste par ailleurs qu'en créant ce personnage, je l'expose au danger d'être mis à l'épreuve par le Tueur au Puzzle.
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wayne Hoffman
admin ○ nightcall


○ messages : 232

MessageSujet: Re: (wayne) ≡ when your dreams all fail.   Ven 11 Sep - 18:42



in life we can't be free

Encore un petit effort, rien qu’un petit effort et ce serait fini. Les mains autour du cou de l’homme qui était au sol, Wayne savait qu’il fallait qu’il serre encore un peu. Quelques secondes ou quelques minutes, il n’en savait rien. Mais il devait serrer encore. Qu’est-ce qu’il faisait ? Un éclair de lucidité traversa son esprit et comme dans un réflexe naturel ses mains lâchèrent un peu la pression qu’elles exerçaient autour du cou de son adversaire. Il n’était pas un assassin. Il était un flic, un type qui passait sa vie à courir après les meurtriers. Qu’est-ce qu’il avait fait ? Ses mains lâchèrent la gorge de l’homme étendu sous le sol. Elles tremblaient à présent, elles étaient tâchées par le sang. Il y avait du sang partout autour de lui. Il avait du sang plein la bouche. C’était un cauchemar. Il l’avait su à la minute où il s’était réveillé, que ce qui allait se passer dans cette pièce allait être un véritable bain de sang. Il travaillait pour la police et cette enquête était une priorité pour la police de la Nouvelle-Orléans. Il en connaissait les détails et il savait comment ça allait finir. Il porta ses mains tremblantes jusqu’à son visage ensanglanté. Comment est-ce qu’il en était arrivé là ? Wayne était un homme qui avait des vices, mais il avait eu une vie relativement banale. Fils de bonne famille, il avait trois sœurs plus jeunes que lui, un père assez strict, une mère particulièrement douce. Des parents aimant, une famille simple. Il avait rencontré sa femme au lycée, ils étaient ensemble depuis l’âge de dix-sept ans. Vingt-deux ans. C’était trop long. Elle était tombée enceinte à dix-neuf ans et ils avaient choisi de garder l’enfant. La vie s’était enchainée à une vitesse, c’était à peine s’il réalisait qu’il allait bientôt célébrer son trente-neuvième anniversaire. Le temps passait trop vite et la vie était simple et banale. Trop simple ; trop banale. Son boulot lui apportait le gout du risque et c’était un gout qu’il aimait un peu trop. Assez pour risquer son mariage dans les bras d’autres femmes. Des histoires d’un soir, des conquêtes qui lui faisaient oublier qu’il était avec son épouse depuis trop longtemps. Le temps avait eu raison d’eux. Ou de lui en tout cas. Plongé dans le travail, c’était à peine s’il avait vu sa fille grandir. Mais il fallait bien que quelqu’un paie les factures. C’était ce qu’il se disait quand il travaillait trop. Souvent. Tout le temps. Au fond, peut-être qu’il était un connard et que c’était pour ça qu’il était là aujourd’hui. Il devait bien y avoir une bonne raison, il y avait toujours une bonne raison. C’était sans doute ce que ce connard de Jigsaw devait penser. Il devait être content, là. Ils avaient tous joué selon ses règles tordues, ils s’étaient entretués les uns les autres. Ils s’étaient battus pour quelque chose. Mourir aujourd’hui n’aurait pas été un problème pour lui. Il se serait sans doute tué lui-même s’il l’avait pu, simplement pour montrer à cet enculé qu’il n’avait aucune envie de se comporter comme il le voulait. Mais ce n’était pas seulement sa vie que se détraqué avait mis en jeu aujourd’hui. Il avait également mit Beth en danger et ça c’était la pire erreur qu’il n’avait jamais commise jusqu’à présent. Wayne était peut-être un père absent. Il pouvait admettre être un mauvais père si jamais ça pouvait faire plaisir à quelqu’un, mais à la seconde où il avait porté les yeux sur le tout petit bébé qu’elle avait été à sa naissance, il était été sûr d’une chose ; il serait prêt à tout pour cette gamine. Il l’avait prouvé, il avait tué ses mecs de ses propres mains, il était peut-être tout autant coupable que Jigsaw. Il ne savait pas. Il ne savait plus grand-chose alors, qu’il tombait sur le sol, perdant peu à peu contact avec la réalité. Mais il savait encore une chose. Il allait retrouver ce fils de pute et il allait lui faire comprendre qu’il n’aurait jamais dû toucher à sa fille.

« Je croyais que ce type ne s’en prenait qu’à des types qui avaient des trucs à se reprocher. » Les sourcils froncés, Haley regardait son mari avec attention. Elle savait de quoi elle parlait, elle connaissait cette enquête plus qu’elle ne le devrait sans doute. Il parlait beaucoup de ça à la maison, peut-être beaucoup trop. Maintenant, elle savait aussi les détails sur ce qui était arrivé à son mari, ou du moins, ce qu’il avait bien voulu raconter. Il y avait des trucs qu’il ne pouvait pas oublier, mais qu’il ne pouvait pas non plus lui raconter. Pourtant, il lui parlait beaucoup, parce que les années avaient fait d’elle la parfaite meilleure amie. Cette fille qui connaissait tout de lui et qui pouvait le comprendre mieux que personne. Elle était une confidente, mais elle n’était plus vraiment sa femme depuis un moment. Il ne voyait plus les choses comme ça et des choses il en avait à se reprocher quand on venait à parler de son mariage. Il haussa les épaules, ne sachant pas vraiment quoi répondre à ça. Il avait survécu au jeu d’un taré, mais à quel prix ? Il avait tué, il allait perdre sa femme. Heureusement, Beth allait bien. un peu choquée, perturbée de ce qui lui était arrivé, mais elle allait bien. Il l’avait sauvée et c’était le plus important. Il aurait voulu que sa femme soit capable de s’arrêter à ça elle aussi. « J’en sais rien, j’ai fais plein de conneries dans ma vie. » Il senti la main de sa femme se resserrer autour de la sienne comme si elle essayait de le rassurer. Pourquoi est-ce qu’elle faisait ça ? Il ne le méritait pas. Il sentait un pincement dans son cœur. Quel connard il était. C’était ça qui l’avait conduit dans les pattes de Jigsaw et quand bien même se repentir c’était satisfaire la folie de ce tordu, il ne pouvait pas faire autrement. Il repoussa la main de sa femme avant de détourner le regard. Comme si le mur trop blanc de sa chambre d’hôpital était soudainement devenu digne d’intérêt. Il devait lui dire. Il le fallait, il était fatigué de mentir et il ne pouvait plus continuer à la trahir comme il le faisait. Il ne pouvait pas non plus imaginer reprendre une vie de ménage normale, il avait renoncé à ça depuis trop longtemps maintenant. « Tout va bien Wayne. » Il soupira. Elle avait tort, rien n’allait bien. Enfin il reposa le regard sur elle, il la fixa quelques secondes, les mâchoires serrées. Parler était compliqué, mais il le fallait, enfin, il fini par ouvrir la bouche, c’était l’heure des révélations. « Selon la logique de ce timbré, il y a mille et une raison pour lesquels je me suis retrouvé là dedans Hale. Je travaille trop, je ne suis jamais là pour Beth et toi. » Il détourna le regard quelques secondes, le temps de chercher des mots corrects pour dire ce qu’il avait à dire. Bien que dans le fond, ça ne devait pas exister. Il reposa les yeux sur son épouse. « Et … j’ai inventé des tonnes de réunions et d’heures supplémentaires juste pour … Pour retirer mon alliance et repartir avec la première fille croisée au fond d’un bar. Je suis désolé. » Il n’avait rien de plus à ajouter et le teint pâle de son épouse ne l’aidait pas à trouver d’autres mots. On aurait dit qu’elle venait de voir un fantôme. « Combien de temps ? » Les mots étaient sortis avec difficulté de sa gorge. « Cinq ans. » Trop longtemps, sans qu’elle ne se soit doutée de rien. « Combien de filles ? » Il doutait que ce soit vraiment important et il n’en savait rien, il avait arrêté de compter depuis un moment maintenant, il n’avait probablement jamais compté. « J’en sais rien. Beaucoup. » Elle porta sa main à sa bouche et il pouvait voir les larmes naitre aux coins de ses paupières. Quel con. Elle se leva d’un bond, attrapa son sac avant de s’avancer rapidement vers la porte de la chambre. « J’ai besoin de prendre l’air. » Elle s’en alla presque en courant et il ne chercha pas à la rattraper, il n’en avait pas le droit. Qu’elle parte, qu’elle refasse sa vie avec un autre, qu’elle soit heureuse, c’était tout ce qu’il lui souhaitait. Elle méritait mieux que lui. Et lui, il aurait mérité de crever pendant ce jeu stupide.

Un soupire passa le seuil des lèvres de Wayne alors qu’il attrapait son verre de whisky pour le boire d’une traite, avant de reposer le verre sur la table basse avant de se laisser tomber lourdement dans le fond du canapé. Il fallait croire qu’il n’arrêterait jamais de tout foutre en l’air. Il avait brisé son mariage, il avait trop souvent négligé sa fille et maintenant, alors qu’il pensait avoir retrouvé quelqu’un à qui s’accrocher, il fallait croire qu’il s’était encore arrangé pour tout détruire. Reese était partie. Il aurait dû s’en foutre, ils ne se fréquentaient pas depuis très longtemps et il avait passé une longue partie de sa vie à fuir la stabilité, il avait enchainé les histoires sans lendemain parce que ça semblait plus adapté à son mode de vie. Mais Reese était différente, il était différent aujourd’hui. Ce qu’il avait connu, ça lui avait donné envie de se ressaisir. Pas de lâcher le pied sur le boulot, ça ; il en était incapable, il devait retrouver ce type, ce timbré de tueur du puzzle qui méritait d’aller finir sa vie en prison. Mais, il avait appris à faire un peu plus attention aux autres. A commencer par sa fille avec qui il passait plus de temps. Puis Reese qui avait été importante. Mais elle était partie. Il n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire. Il y avait Reese d’un côté, Vesper de l’autre et tout était trop compliqué. Il n’y avait jamais rien eu entre Vesper et lui, si ce n’était un commun accord pour prendre du bon temps ensemble sans jamais se perdre en sentiments. Il la connaissait depuis un moment déjà et il n’avait jamais imaginé qu’ils pourraient en arriver là. Elle était enceinte et d’après ses propos, c’était lui le père. Il avait quarante ans, il avait du mal à imaginer qu’il puisse être père de nouveau. Mais c’était peut-être une chance de faire les choses mieux qu’il ne les avait faites avec Elizabeth. Il avait tout loupé avec elle. Ses premiers mots, ses premiers pas et presque tout le reste. Il aimait sa fille plus que tout au monde, mais il avait été un père trop absent et aujourd’hui, il ne lui restait plus que des regrets. Il avait cru pendant un moment pourvoir rattraper son retard grâce à Evey, la fille de Reese, cette gamine était adorable et elle lui rappelait tout ce qu’il avait manqué avec Elizabeth, dès qu’il posait les yeux sur elle. Mais il doutait qu’il puisse la retrouver un jour, il avait bien peur que sa mère ne disparaisse de sa vie à jamais. Parce qu’elle avait franchit le seuil au mauvais moment et qu’elle ne lui avait pas laissé une chose de pouvoir s’expliquer. Ce qui s’était passé avec Vesper méritait une explication, il ne l’avait pas embrassée, c’était elle qui l’avait embrassé. Il n’avait rien demandé à personne lui, elle s’était pointée pour lui annoncer qu’elle attendait un enfant de lui, puis elle avait profité de son moment de bug total pour l’embrasser et le faire buguer encore plus. Il n’avait pas su réagir assez rapidement et Reese avait été témoin de la scène, depuis, impossible de communiquer avec elle. D’un geste las, il ouvrit le clapet de son téléphone portable, pour vérifier ses messages et ses appels. Rien. Aucune réponse. Il referma l’objet avant de le balancer un peu plus loin sur le canapé. Il se redressa pour se servir un nouveau verre avant de sursauter en entendant la porte de la maison claquer. « Mauvaise journée ? » La voix de sa fille lui arracha un léger sourire, cette dernière vint se précipiter sur le canapé « Je sais ce que c’est. » Elle soupira avant d’attraper la bouteille pour la porter à sa bouche, avant de se la faire arracher des mains par son père. « Ça va pas la tête non ? » Elle leva les yeux au ciel avant de soupirer. « C’est bon, je suis majeure. » Il reposa la bouteille sur la table avant de la refermer. « C’est vingt-et-un ans pour avoir le droit de boire. Et puis c’est pas du whisky de merde, on boit pas ça à la bouteille comme ça, va chercher un verre. » Juste un verre, ça ne pouvait pas faire de mal, elle était assez grande pour trinquer avec lui, bien que, trinquer aux malheur de la vie, ça n’avait rien de franchement encourageant.

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reese Jackson
admin ○ nightcall


○ messages : 634

MessageSujet: Re: (wayne) ≡ when your dreams all fail.   Ven 11 Sep - 22:20

j't'aime pas, tu mérites des baffes, j't'aime pas, et j't'aime re-pas.



CONGRATULATIONS
bienvenue dans les rangs !

Bonjour, Wayne, et bienvenue dans ma ville. J'ai entendu dire que tu essayais enfin de reprendre ta vie en main, après que tes erreurs t'ont rattrapé. Après que tu t'es sorti de mon jeu. Mais prends garde ; ce n'est pas parce que tu t'en es sorti que tu es en sécurité, et que tout est pardonné. Fais attention à toi. Nos erreurs finissent toujours par nous rattraper.

Félicitations, mon brave. Tu t'en doutes sûrement, mais si tu vois ça, ça veut dire que tu es enfin officiellement des nôtres, avec une jolie couleur et tout le package.    Nous t'invitons par le biais de ce petit formulaire à passer par la suite dans quelques sections importantes pour ton intégration au forum et au jeu. Nous, on s'occupe de recenser ton avatar et ton pseudo, mais si tu veux recenser ton métier, ton logement, ton numéro de téléphone ou ton adresse mail, c'est à toi de le faire !   On t'invite également à aller faire un tour du côté des fiches de liens, pour te trouver plein de copains, ainsi que des rps. N'hésite pas non plus à remplir notre partie scénario de tes idées ! Et n'oublie pas d'aller voter pour nous toutes les deux heures, histoire de ramener encore plus de potentielles victimes pour notre tueur d'amour ! Faut bien le nourrir, le petit.  

Et surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à Fred (ou Maddox), Alma (ou Quinn), Judith (ou Elijah), ou bien Alison (ou Aslinn) ! I love you



( )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (wayne) ≡ when your dreams all fail.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(wayne) ≡ when your dreams all fail.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» When your dreams all fail and the ones we hail are the worst of all ♪ |Pv->Satin|
» When your dreams all fail
» Down - JAY SEAN - LIL WAYNE
» Gallerie de Wayne Reynolds
» Ligue Retro : FAIL .... Ligue CHL ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: fiches validées-