AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Calvin O'Reilly
admin ○ nightcall


○ messages : 165

MessageSujet: (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.   Ven 11 Sep - 14:03


vince lennox o'reilly
forgive the children we once were


it's a good life

• âge et naissance › Trente-cinq années, dont dix envolées, parties en fumée. Il est né à la Nouvelle-Orléans, à la date de ton choix. • profession › C’est libre, sachant qu’il a pas fait de grandes études et qu’il est ex-taulard, donc rien de très glorieux. Mécano, barman, docker, videur de boîte, chauffeur de taxi ; y a l’embarras du choix, ce sont juste des idées pour t’aider au cas où. • situation amoureuse et orientation › J’le vois plutôt hétérosexuel, quant au reste tu peux imaginer ce que tu veux. • situation financière › Ça a toujours été plutôt médiocre, comme à peu près tout dans sa vie. Il galère, mais il a l’habitude alors il s’en formalise plus vraiment. • groupe › Others of my kind ou take me to church.

• traits de caractère › Instable, débrouillard, fier, blasé, cynique, protecteur, revanchard, brut de décoffrage, (...) • faits divers › Les O’Reilly, c’une bonne famille. Une bonne famille de raclures, rois des plans foireux pour grappiller un peu de fric où ils peuvent. La mère qui a rendu son dernier soupir en donnant naissance à la benjamine – Vince avait huit ans au moment des faits – et le père qu’ils ont jamais vraiment connu dans un état de sobriété. Ah ça, les gamins ils avaient pas franchement de repère et c’est surtout les aînés qui se sont occupés de tout faire tourner. Vince, il a jamais été bien friand des responsabilités, mais dès lors qu’ça touchait à la famille, il s’exécutait sans rechigner. Fallait assumer parce que personne d’autre était là pour le faire et il a toujours fait d’son mieux, même s’il avait rien d’un modèle à suivre. Les études, il a arrêté parce que c’était pas compatible avec leurs besoins. Fallait d’la thune, et c’est pas en gardant le cul sur une chaise à écouter des vieux déblatérer toute la journée qu'il allait en rapporter. Les petits boulots merdiques, il les a enchaînés à la pelle ; sûrement qu’il était trop jeune pour ces conneries. Tout ça, c’était bien beau mais ça suffisait pas quand même. Tous les gosses faisaient de leur mieux pour mettre la main à la pâte, en utilisant des magouilles foireuses et en faisant les poches des passants, de la vermine de bas-étage. Mais Vince, il a tapé plus haut, il a fait ce qu’il jugeait nécessaire. Il a trempé dans des trucs de moins en moins nets, parce qu’il estimait ne pas avoir le choix. Il s’est retrouvé impliqué dans des histoires de braquages. Il l’a fait une fois et puis deux ; ça s’est déroulé sans accroc et ça a permis de remplacer leur lave-linge, de payer le permis à Skyler, d’acheter des trucs cools pour les plus jeunes et ainsi de suite. Alors il a recommencé. Il aurait pas dû. Ça a foiré, y a eu des blessés, et il a été identifié. Le plan, c’était de se tirer pour se faire oublier un temps, passer sous le radar et revenir bien plus tard. Ça lui plaisait pas des masses mais il avait pas le choix ; c’était la meilleure solution. Mais encore une fois, tout a merdé. Vince était même pas encore parti de NOLA quand les flics ont trouvé sa planque temporaire et l’ont arrêté. Quinze ans. Voilà la sentence. Quand on a vingt-cinq ans, ça fait mal, ça fait peur et ça donne envie de hurler. Mais Vince, il a jamais rien montré aux autres. Il est resté droit et impassible, il a pas bronché, pas une seule fois. De toute façon c’pas dans sa nature, de se plaindre. Il voyait pas l’intérêt de se donner en spectacle pour ces connards alors il s’est contenté de les laisser l’enfermer. Ça fait déjà quelques mois qu’il est sorti, après seulement dix ans ; sa bonne conduite lui a permis d’être libéré plus tôt que prévu. Mais dix ans ça reste foutrement long, il a pris un putain de coup d’vieux et il a encore du mal à se réadapter complètement. Son panache s’est terni avec les années, il a troqué son arrogance pour une lassitude dont il peut plus se débarrasser, un cynisme qui lui pourrit les entrailles. Il est devenu instable et encore plus franc qu’auparavant, les pincettes il connaît plus, le tact non plus. Il a pas le temps pour ces conneries. Il a pas le temps tout court – on lui en a trop volé quand on l’a fait prisonnier. • célébrité › Charlie Hunnam, négociable. • crédit › Shiya.


kids these days

• calvin o'reilly.
Son sang et sa chair, le cadet qui le suivait partout quand ils étaient gosses. Toujours collé à ses basques, Cal, il voulait tout faire comme lui. Puis ils ont grandi et les différences se sont creusées, même si Cal a jamais perdu le profond respect qu’il avait à l’égard de son frère. Toute la fratrie a commencé à s’embarquer dans des histoires pas franchement recommandables, pour survivre. Mais Cal il a eu beau essayer, ça voulait pas marcher, il a jamais vraiment aimé ; alors il a plus voulu les suivre dans leurs stratagèmes douteux, mais ça l’empêchait pas de rester soudé à eux coûte que coûte. Quand il a annoncé qu’il voulait être flic, ils se sont tous marrés, jusqu’à piger qu’il était sérieux. Vince est resté sceptique, pas convaincu par ce plan de carrière, ni par les capacités de son frère à porter l’uniforme. Pour autant, il a jamais cherché à l’en empêcher ou à l’éloigner ; il a jamais vraiment compris, mais il a respecté malgré tout, il a simplement appris à faire avec. Et puis Cal a merdé. Tout ça, c’est sa faute. C’est lui qui a donné la planque de Vince aux flics, c’est à cause de lui qu’ils ont pu le trouver et lui passer les menottes. Il voulait pas – on lui a un peu forcé la main, et il a voulu se rattraper mais il est arrivé trop tard. Il était là quand Vince a été embarqué, et depuis ce jour, l’aîné lui a plus jamais adressé un mot. Cal lui a rendu visite en taule, au début, mais Vince se contentait de le regarder dans le blanc des yeux en silence, alors il a fini par arrêter. Les années ont passé sans qu’ils aient le moindre contact et même si Cal sait que son frère a été libéré, il a pas cherché à le voir. Vince non plus. Ils se sont même pas encore croisés et faut dire que Cal évite soigneusement les endroits où ils risqueraient de tomber nez à nez. La plaie est toujours là, béante comme un trou dans la poitrine, le cœur à vif. Et ça fait un mal de chien, et faudra bien y remédier, et ils devront sûrement se mettre sur la gueule pour évacuer un peu de la rancœur accumulée. Mais en attendant, c’est toujours plus facile de faire comme si l’autre existait plus.


• skyler o'reilly.  (scénario)
Les deux premiers, c’est eux. Eux qui ont assumé bon nombre de responsabilités pour s’occuper de leurs cadets, eux qui ont tout bravé pour y arriver. Ils ont grandi unis comme les doigts de la main, soudés pour pouvoir surmonter les difficultés. Ils faisaient plus ou moins office de parents malgré leur jeune âge et forcément, quand on a qu’un an d’écart, ça rapproche. Quand Vince est parti en taule, Skyler l’a mal vécu. C’était sur lui qu’elle se reposait quand elle était fatiguée, sur lui qu’elle comptait en toutes circonstances. Mais il était plus là et c’est elle qui a pris sa part du boulot. Pendant ces dix années, elle a toujours continué à lui rendre visite de manière régulière, bien décidée à ne jamais l’abandonner. C’est un peu grâce à elle qu’il a pu tenir bon, dans les moments les plus durs. Et à sa sortie, c’est vers elle qu’il s’est tourné. Elle l’a aidé à se remettre sur les rails et même si aujourd’hui il commence à reprendre ses marques, il a encore du mal. Elle le sait, mais il veut pas en parler. Il veut jamais parler. La prison l’a changé, c’t’un fait. Probablement qu’il faudra juste apprendre à faire avec. (à approfondir si nécessaire)


• milo o'reilly. (mini-scénario)
Dès qu’il a été en âge de l’faire, Milo s’est mis à l’accompagner dans ses combines. Il avait la rage, le môme, puis Vince a toujours su qu’il pouvait lui faire confiance quelle que soit la situation. Ça lui plaisait pas forcément, d’embarquer le cadet dans ses histoires, mais faut avouer qu’il était bien utile, mine de rien. Ils ont jamais eu trop de mal à s’entendre, et y a toujours eu une forme de respect entre eux, même si Vince a essayé à maintes reprises de calmer la violence de Milo. Sans grand succès, d’ailleurs. Quand il s’est retrouvé en taule, Vince a reçu les visites de son frère, toujours fidèle au poste. Milo a voulu lui parler de Cal, comprendre la situation dans son ensemble, savoir pourquoi il avait fait ça ; mais Vince, il s’est refermé comme une huître. Ces choses-là, on en parle pas. Ces choses-là restent enfouies et tant pis si ça sème un peu la discorde. C’est comme ça, un point c’est tout. (à approfondir si nécessaire)


• lydia o'reilly. (mini-scénario)
Quand elle était p’tite, Lydia c’était sa princesse. La petite dernière, celle qu’il aimait couver et papouiller, celle qu’il traitait comme son trésor. Elle a grandi proche de lui, lui vouant une confiance et une admiration sans faille, pendant qu’il la protégeait autant qu’il le pouvait. Et puis, il a été emprisonné. Ça lui a foutu un coup, à la gamine, elle avait que dix-sept ans et elle a eu l’impression de perdre son meilleur repère. La séparation a été difficile et forcément, avec la distance et les années, ils ont perdu quelque chose. Ils sauraient pas dire quoi, c’est juste différent, c’est juste une sensation de froid qui prend aux tripes. Vince est sorti, il a retrouvé sa liberté, mais c’est pas pareil. Elle a changé, lui aussi, ils sont plus les gosses qu’ils étaient et ils savent pas quoi faire pour y remédier. P’t’être même qu’y a rien à faire, tout simplement. (à approfondir si nécessaire)

fiche (c) elephant song.

_________________
    time will change ✢ this is more than i wanted, take me out of the dark i roam in. this is stranger than love or loss, turning back words you face the dawning ; no excuse for a wasted life, lightly falling through a whisper of sky. it's the weight of the world i know, as i struggle to be whole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calvin O'Reilly
admin ○ nightcall


○ messages : 165

MessageSujet: Re: (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.   Ven 11 Sep - 14:03


come with me now

Salut à toi et si t'as lu jusque-là j'te dis bravo pis merci - j'ose espérer que t'es intéressé(e) du coup on arrive à la partie business un peu chiante, alors j'vais essayer de faire court.

pseudo et avatar › O'Reilly est non-négociable pour des raisons évidentes, par contre niveau prénom, on peut discuter. J'utilise Vince partout quand je le mentionne donc j'aimerais que ça soit conservé si possible, mais y a toujours moyen de moyenner - et le second prénom est évidemment tout à fait modifiable. Pour l'avatar, j'aime bien Charlie et je trouve qu'il colle à merveille, mais j'suis pas hermétique non plus. En alternative, j'avais aussi pensé à Travis Fimmel, ou même Jake Gyllenhaal, tu vois un peu l'genre quoi What a Face Du coup si aucun ne te plaît, hésite pas à me proposer d'autres visages pis on verra ensemble - j'me réserve quand même un petit droit de veto, mais promis j'suis pas bien chiante.

histoire et lien › Bon forcément, tout ce qui est commun à l'histoire familiale et Calvin, vaut mieux le garder tel quel hein mais pour le reste j'ai essayé de laisser autant de liberté que possible, puis ça reste modulable si besoin, le but c'est surtout que tu te l'appropries au maximum. Quant au lien avec Cal, l'essentiel est dans le scénario mais ça reste ouvert à la discussion si y a des choses à peaufiner ou je n'sais quoi et pour ceux avec le reste de la fratrie, j'ai donné des pistes pour que tu te fasses une idée du schéma familial, mais on peut grave en discuter selon tes idées et tout ça. Dans tous les cas faut surtout pas hésiter à venir squatter ma boîte mp, ça sera avec grand plaisir, j'adore ça.

le reste › Niveau RP, j'ai aucune exigence particulière ; du moment où t'écris correctement et que tu réponds quand tu peux, ça m'va. C'est comme pour McDo - viens comme tu es.

Bon voilà, j'te passe les habituelles promesses d'amour éternel et tout l'tralala mais le cœur y est, et comme j'suis nulle pour vendre les scénarios j'peux juste te dire : ALLEZ VIENS, ON EST BIEN. I love you I love you

fiche (c) elephant song.

_________________
    time will change ✢ this is more than i wanted, take me out of the dark i roam in. this is stranger than love or loss, turning back words you face the dawning ; no excuse for a wasted life, lightly falling through a whisper of sky. it's the weight of the world i know, as i struggle to be whole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Calvin O'Reilly
admin ○ nightcall


○ messages : 165

MessageSujet: Re: (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.   Lun 14 Sep - 0:30

Scénario pris.

_________________
    time will change ✢ this is more than i wanted, take me out of the dark i roam in. this is stranger than love or loss, turning back words you face the dawning ; no excuse for a wasted life, lightly falling through a whisper of sky. it's the weight of the world i know, as i struggle to be whole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) CHARLIE HUNNAM ○ no rest for the wicked.
» (M/LIBRE) CHARLIE HUNNAM
» (M) Charlie Hunnam (avatar très négociable) - Borderline? so... you mean you're crazy?
» (M) Charlie Hunnam - against all odds...
» ♦ but i'll ride home laughin' (charlie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: scénarios pris-