AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 (elijah) ≡ we won the battle but lost the heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Elijah Rosenberg
admin ○ nightcall


○ messages : 221

MessageSujet: (elijah) ≡ we won the battle but lost the heart.   Jeu 10 Sep - 14:37


ELIJAH JOSHUA ROSENBERG
When the sky turns gray And everything is screaming


come drink the water

• âge › trente-six ans, même s'il a la fâcheuse habitude de prétendre n'en avoir que trente ; les années filent sans doute beaucoup trop vite pour lui. • date et lieu de naissance › il est né le 21 juin 1971, dans la ville de Détroit dans le Michigan, une ville dans laquelle il n'est pas retourné depuis un moment déjà. • nationalité › il est américain, tout est absolument en ordre sur ses papiers. • profession › anciennement nommé capitaine dans l'armée américaine, il a perdu son grade après une grave blessure l'empêchant de retourner sur le terrain, en retraite anticipé, il est à présent mécanicien dans un garage de la ville. • orientation sexuelle › il est à ne pas en douter, hétérosexuel, il n'y a que les femmes qui l’intéressent.  • situation amoureuse › veuf, son épouse à perdu la vie lors de l'Ouragan Katrina, alors qu'il était à de nombreux kilomètres de la maison. Il a beaucoup de mal à s'en remettre. • situation financière › aisé, il a assez bien gagné sa vie dans l'armée et la pension qu'il a reçu récemment était tout à fait respectable. Il n'est pas riche à ne pas savoir quoi faire de son fric, mais il n'a pas à stresser au moment où tombent les impôts. • et vivre à la nouvelle-orléans, ces derniers temps, c'est comment ? › Katrina lui a tout pris. C'est du moins ce qu'il pense, à tort, mais trop entêté, il à du mal à réaliser qu'il lui reste encire de nombreuses choses et qu'à trop les ignorer, c'est là qu'il va tout perdre. Il a encore ses enfants, mais il semblerait qu'il soit incapable de s'en rendre compte. Traumatisé par la guerre, veuf et incapable à présent de remettre les pieds sur le terrain à cause d'une blessure qui aurait pu lui couper la vie, il est complètement perdu. La vie à la nouvelle orléans n'est pour lui clairement pu ce qu'elle pouvait être il y a de ça quelques années. Pour ce qui est du psychopathe dont on parle en ville, ça ne l'intéresse pas plus que ça, ce type ne peut pas être infaillible, il finira tôt ou tard sous les verrous, pour lui ça ne fait aucun doute. • groupe › others of my kind. • célébrité › chris pratt. • crédit › tumblr


some kind of madness

elijah était un gamin à problèmes, malheureusement pour ses parents, il a passé beaucoup de temps en colle, ils ont souvent été convoqués par le directeur voire même par la police ; il a fait de nombreuses conneries étant plus jeune, si bien qu'il a perdu le compte maintenant il a travaillé dans l'armée pendant dix-sept ans, il a consacré sa vie à l'armée, mais il a était démit de ses fonctions et mit en retraite anticipée suite à une blessure à la jambe. Cette blessure lui cause constamment une forte douleur dans la jambe et le fait boiter dès qu'il fait trop d'efforts, son docteur lui conseil de prendre une canne, ce qu'il refuse catégoriquement de faire il a été marié pendant onze ans, il a eu un fils avec son épouse, Samuel, âgé aujourd'hui de dix ans, son épouse quant à elle, est morte dans l'ouragan katrina, il y a deux ans il a un gros soucis - qu'il n'admet pas - avec l'alcool, en effet, depuis qu'il est revenu à la nouvelle-orléans suite à sa blessure, il se noie dans l'alcool, il n'est pas rare de le retrouver déjà complètement cuit en début d'après midi. Il a des jours pendant lesquels ça va, il arrive à résister à la tentation et d'autres où c'est impossible il sait jouer de la guitare, il est bon musicien et s'il y a bien une chose qu'il apprécie dans la ville, c'est ce côté artistique qui y règne, il adore passer dans la rue et écouter la musique qui vient de partout et nulle part, il se dit parfois qu'il aimerait bien essayer de faire quelque chose de sa propre musique, mais en parfait défaitiste, il n'a jamais rien tenté il s'en sort assez bien avec les technologies, c'est un homme qui évolue avec son époque et comme le monde évolue à toute allure, il faut bien s'y faire rapidement, heureusement il s'en sort à merveille il est assez bon cuisinier contrairement à ce qu'on pourrait croire en le voyant comme ça, sa femme tenait un restaurant en ville avec son frère, elle lui a tout appris, même s'il est clairement moins doué qu'elle il a toujours été passionné par les vieilles voitures, son père lui a appris à les réparer, il a toujours été très doué en mécanique et il a suivit une formation dans ce domaine dans l'armée, ce qui lui a permis de rapidement trouver un nouveau travail il adore danser, dès qu'il y a un peu de musique, il est incapable de tenir en place, il a toujours eu un gout très prononcé pour les soirées et pas seulement pour picoler, mais surtout pour aller s'éclater sur la piste de danse, en tout cas, avant son problème avec l'alcool il passe beaucoup de temps devant la télévision, il est particulièrement fan des films de super-héros, de façon général, il aime les super-héros, même en comics, il a une grande quantité de bande-dessinées chez lui assez bon dessinateur, il a envisagé pendant un temps de devenir dessinateur de bande dessinées, mais tout comme sa volonté de percer dans le monde de la musique avec son groupe fondé au lycée, c'est un projet que ses parents ont rapidement avorté, ne voulant pas le voir se heurter à un obstacle qu'il avait peu de chance de franchir il possède plusieurs armes chez lui, il vient de l'armée, ça lui a donné une bonne connaissance des armes à feu et il a l'impression que ces derniers temps, c'est un bon moyen de se sentir en sécurité que d'avoir toujours une arme à portée de main il a chiot qu'il a adopté il y a quelques mois, sans doute pour combler un vide qui devenait oppressant chez lui, il s'agit d'un petit berger allemand nommé spock il boit beaucoup de café, on dit souvent que c'est pour composé avec le surplus d'alcool qu'il a dans les veines, mais c'est quelque chose qui le définit depuis bien plus longtemps que son alcoolisme, il a toujours bu beaucoup de café d'après lui.


pursuit of happiness

• pseudo › sweet poison (anaïs). • âge › 22 ans. • pays › douce fraaance. • comment as-tu découvert le forum ? › par magie, je suis un peu magicienne à mes heures perdues. • un dernier mot à nous dire ? › Allez, y'a plein de bruit, là ! Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux. Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres ! Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau. Et quand ils vous donnent un coup de bec vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée !
J'atteste par ailleurs qu'en créant ce personnage, je l'expose au danger d'être mis à l'épreuve par le Tueur au Puzzle.
passeport :
 

fiche (c) elephant song.

_________________

living in your atmosphere, I’m running out of air.
Fall forward in the atmosphere It's a heavy load to bear. I’ve been living for the longest years Now I’m running out of air. Heard a rumor in foreign wind, There’s a war around the bend, Bet your life on your lover’s heart. Now you can’t find a friend.Where are you, I am already gone. Throw your heart out on the western wind. Its a hard heart to break. Sell your soul out for a southern hymn It's a hard road to take.  — where are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elijah Rosenberg
admin ○ nightcall


○ messages : 221

MessageSujet: Re: (elijah) ≡ we won the battle but lost the heart.   Jeu 10 Sep - 14:37



in life we can't be free


when we were young the world seemed so old.
« Le directeur m’a appelé. Il veut encore me voir. » Un soupire passa le seuil des lèvres du jeune garçon alors que son père était venu le déranger en pleine partie de jeu vidéo. « Qu’est-ce que tu as fais cette fois ? » Elijah haussa les épaules. A force, il ne savait même plus ce qu’on avait à lui reprocher, mais sn père n’avait pas à s’en faire, s’il devait aller voir le directeur, il serait bien vite au courant, ça ne servait à rien de venir l’interroger si c’était pour que le directeur lui redise exactement la même chose quelques jours plus tard. Des conneries, il en faisait tous les jours, retrouver celle à cause de laquelle le vieux con qui servait de directeur dans ce lycée pourri avait convoqué son père, c’était compliqué et franchement lui, il n’en avait rien à faire. « Est-ce que c’est parce que ta mère est partie à la Nouvelle-Orléans ? Ça ne veut rien dire tu sais. » Exaspéré, Elijah leva les yeux au ciel, sérieusement, il n’en avait rien à faire que sa mère soit partie à la Nouvelle-Orléans, elle faisait bien ce qu’elle voulait et si on lui demandait son avis sur la question, il dirait qu’elle avait bien fait d’accepter cette offre. Maintenant pour ce que ça voulait dire, il n’était pas stupide, c’était juste pour le boulot, il ne doutait pas que ce n’était pas demain le veille que les parents Rosenberg allaient divorcer et quand bien même ils le feraient, qu’est-ce que ça pourrait bien lui faire ? Il aurait terminé le lycée, il pourrait se casser et commencer sa nouvelle vie sans avoir ni son père, si sa mère sur le dos. La situation lui convenait, il n’y avait que son père à la maison pour l’engueuler pour un oui ou pour un non, avec sa mère à plusieurs kilomètres de là, il avait au moins à moitié la paix, ce n’était pas plus mal. « Tu sais que tu peux me parler. » Le jeune homme soupira avant de se lever de son lit, il n’avait clairement pas envie de parler là. Ni maintenant, ni jamais. Il n’était pas fan des grandes discussions, encore moins quand elles concernaient son existence. Le cadet Rosenberg pouvait se montrer bavard quand il en avait envie, mais là vraiment, non. « J’ai pas envie de parler. » balança-t-il dans un soupire avant de se lever du canapé sur lequel il avait été installé avant que son père ne vienne le déranger. « Je préfère parler avec maman. C’est les vacances, je peux aller la voir ? » Il s’en fichait, il n’avait pas envie de parler avec elle non, c’était juste qu’il avait rencontré des gens à la Nouvelle-Orléans et il y avait une fête plutôt cool, s’il prenait l’avion dans la soirée, il pourrait y être pile à l’heure et il n’avait pas forcément besoin de l’avis de son père dans le fond, il avait ses économies, il travaillait après les cours dans un café pour avoir de l’argent de côté, alors il pouvait aller à la Nouvelle-Orléans s’il en avait envie. « D’accord, je l’appelle pour la prévenir. » Il hocha la tête avant de monter dans sa chambre pour préparer ses affaires, il trouverait bien un moyen d’échapper à sa mère une fois arrivé là bas. Il avait tout un plan et tête et il allait s’y tenir. Ce soir, il irait à cette fête.

« Sérieusement, qu’est-ce qu’il t’a pris ? On était inquiets ton père et moi ! » Dans son plan, il avait peut-être oublié qu’omettre de mentionner à sa mère qu’il allait à une soirée alors qu’elle était censée le prendre à l’aéroport ce n’était pas l’idée du siècle. Mais il l’avait attendue à l’aéroport, mais elle n’était pas venue, elle était en retard, probablement une urgence à l’hôpital, qu’importait, il n’avait pas pu attendre la saint glinglin, il avait pris un taxi et tout le monde allait bien, il n’y avait pas mort d’homme. Il avait la gueule de bois par contre et entendre sa mère lui crier dessus n’arrangeait rien. Il avait passé une bonne soirée, avec cette fille dont il ne souvenait à peine du nom et qui lui avait envoyé plusieurs messages déjà. Il n’avait pas l’intention de la revoir, c’était juste une fois comme ça. « Désolé, y avait cette soirée et comme tu ne venais pas, je me suis débrouillée tout seul. » Il avait un talent fou pour rejeter la faute sur les autres. Quelle mère digne de ce nom oubliait son fils à l’aéroport après tout ? Elle avait aussi des raisons de s’en vouloir, d’après lui en tout cas. « J’avais dis que j’aurais peut-être du retard, j’ai été prévenue à peine trois heures avant que tu n’arrives ! » Elle laissa échapper un long soupire avant de reprendre. « Est-ce que t’es venu ici juste pour cette soirée ? » Elle le fixait d’un air qui voulait dire qu’elle risquer de le tuer sur place, mais elle lui avait appris que mentir, ce n’était pas bien. Il était carrément venu là juste pour cette soirée et dans le fond, il assumait complètement. Il haussa les épaules. « Ouais, mais en même temps maintenant que je suis là, je vais pouvoir profiter des vacances pour visiter un peu le coin, c’est cool non ? » Elle leva les yeux au ciel avait de croiser les bras sur la poitrine. « Tu parles. Tu vas passer tes vacances à souffrir, tu peux me croire. J’espère que la soirée était superbe parce que c’est la dernière à laquelle tu iras avant des années ! » Il haussa légèrement les épaules, encore une fois. La soirée avait été vraiment cool et il savait bien que ce n’était pas la dernière à laquelle il irait, même si on le punissait, il trouverait toujours un moyen de faire le mur. Elle devait bien le savoir au fond d’elle. Ce n’était pour lui qu’une simple menace en l’air, elle était énervée mais elle oublierait de toute façon, dès qu’il renterait à Détroit elle serait trop loin pour tenir sa parole et son père ne valait pas mieux qu’elle. Ce n’était pas demain la vieille qu’il le garderait cloitré un soir où il avait décidé de sortir.

there's still more glorious dawn awaits my life
Un grognement passa le seuil de ses lèvres alors que la lumière du jour venait d’entrer dans la pièce. Il entendait des bruits de pas et des soupires exaspérés. Jillian très certainement. Malgré son mal de tête, il se redressa sur le canapé sur lequel il s’était endormi la veille. D’un geste lent, il tendit le bras pour attraper la bouteille de whisky posée sur la table. Il en restait un fond, ce serait dommage de le gâcher. La main de sa fille vient s’abattre contre son bras tendu, l’empêchant d’atteindre sa cible. « Il est dix heures du matin ! » Elle leva les yeux au ciel avant d’attraper la bouteille pour aller la vider dans le lavabo. Il soupira avant de se laisser tomber dans le fond du canapé. Sa vie n’avait pas toujours été comme ça. Aujourd’hui, il regrettait amèrement toutes les années qui s’étaient écoulées et qu’il ne retrouverait jamais. Il avait été un petit con au lycée, il s’en rendait volontairement compte. Il se souvenait bien de cette fois où sa copine, l’une de ses copines, une fille avec qui il avait couché à une soirée, il ne savait plus vraiment comment la qualifier, l’avait appelé pour lui annoncer qu’elle était enceinte. Il avait dix-huit ans et pas la carrure d’un père de famille, alors il avait pris la fuite. Bêtement, il avait rejoint l’armée, il avait prit la fuite. Là-bas, dans l’armée, il s’était passé quelque chose. Il ne saurait comment l’expliquer, mais, il s’était passé un truc et il avait changé. Il était devenu plus mature, adulte et au travers des horreurs qu’il avait pu voir, il s’était dit qu’il ne pouvait pas laisser filer les plus belles choses de sa vie. Dès qu’il avait eu l’occasion de rentrer à la Nouvelle-Orléans, il avait pris contact avec cette fille, il lui avait dit qu’il était désolé de ne jamais avoir donné signe de vie, qu’il s’était engagé dans l’armée et que ça avait été compliqué ces dernières années ; mais qu’il était prêt à assumer son rôle de père. C’était comme ça que Jillian était entrée dans sa vie. Elle était devenue son bébé, la prunelle de ses yeux et il était de nouveau en train de tout foutre en l’air. La vie avait été belle, idéale même. Les années passant, il avait fini par se marier, il avait eu un fils, Samuel, âgé de dix ans aujourd’hui, il avait eu une belle carrière, des promotions, des décorations. Enfin, il était devenu un homme respectable et le voilà réduit à l’état d’alcoolique du coin. Il y avait eu cet ouragan qui avait dévasté la ville, il n’était même pas avec sa famille à ce moment là. Il était sur le terrain à des kilomètres de sa famille et on avait fini par lui apprendre que sa femme était morte. Quelques mois plus tard, il recevait une balle dans la jambe, renvoyé au pays pour blessure, maintenant, il avait la certitude qu’il ne retournerait jamais sur le terrain. Il n’avait pas complètement récupéré, il ne récupérerait jamais complètement d’après les médecins. Alors il avait cette fichue douleur qui lui bouffait la jambe à chaque fois qu’il faisait trop d’efforts. Il avait l’impression d’avoir tout perdu, il ne se rendait pas compte que ce n’était pas le cas et qu’il était en train de perdre ce qui lui restait, à commencer par ses enfants. Sa vie tournait au cauchemar, alors il avait décidé de se noyer dans l’alcool. Il ignorait les conseils qu’on pouvait lui donner, il ignorait les efforts que pouvaient faire sa fille pour essayer de l’aider, les efforts que tous ses proches faisaient pour essayer de l’aider. Il préférait sa bouteille à tout le reste. Il était insupportable sans doute mais trop borné pour s’en rendre compte. « Je peux pas récupérer Samuel après l’école ce soir, alors faudra que tu le fasses. Et t’as pas intérêt de te pointer à l’école complètement éméché, sinon je te jure qu’on ira s’installer chez tante Fred. » Il soupira légèrement. « T’inquiète, je m’en occupe. » Elle leva les yeux au ciel, à peine sûre de pouvoir le croire, avant de claquer la porte de la maison. Il savait d’avance qu’elle préviendrait sa tante de toute façon. Juste au cas où il oublierait Samuel à l’école une nouvelle fois. Elle n’était pas idiote, elle savait qu’il était difficile de lui faire confiance et elle en avait marre, c’était censé être lui l’adulte responsable dans tout ça. Pas elle.

never knowing the cost of what we paid
« Faut qu’on arrête de se voir Elijah. » Il arqua un sourcil, elle lui avait demandé de venir le voir pour lui dire ça ? Ça ne valait clairement pas le déplacement, un message aurait largement suffit. « J’ai un petit ami et je ‘ai vraiment pas envie de foutre ça en l’air. » Il leva les yeux au ciel. Elle savait très bien ce qu’il pensait de son petit ami. Il avait l’air du pire trou du cul de la Nouvelle-Orléans, il n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait faire avec un type pareil. Il la connaissait depuis des années, elle était sa meilleure amie depuis qu’il s’était installé à la Nouvelle-Orléans, il était bien placé pour savoir qu’elle méritait mieux. « Ton petit ami craint. » Il le pensait, il le disait. Elle le savait de toute façon, alors il n’avait pas à cacher son point de vu sur la question. Elle lui lança un regard assassin. « Tu ne l’aimes pas, mais moi si. Toi et moi c’était une erreur. » C’était une histoire qu’un soir, un adultère puisqu’elle avait un petit ami. De son côté, ça n’avait aucune importance, il était veuf, il ne devait plus aucune fidélité à personne. « Il faut que je choisisse entre lui et toi et c’est lui que je choisi. » Au moins c’était dit. Il arqua un sourcil quelque peu surpris par cette annonce. Il laissa échapper un léger ricanement, pas totalement sûr qu’il doive la prendre au sérieux, mais vu l’expression sur son visage, il avait l’impression qu’elle était carrément sérieuse. « Merde, t’es sérieuse là ? » Elle hocha la tête en signa d’approbation avant de se lever, prête à quitter la table qu’ils partageaient et par la même occasion le café dans lequel ils étaient. « Attends, on est censé être amis, tu peux pas faire ça ! » Elle soupira, leva les yeux au ciel avant de quitter le café. Il était hors de question que ça s’arrête comme ça. Rapidement, Elijah parti à sa poursuite. « Laisse tomber Elijah, c’est fini un point c’est tout ! » Ça ne pouvait pas être fini, il refusait que ce soit fini. Il ne pouvait pas la laisse partir et considéré que les années d’amitié qu’ils avaient connues étaient simplement terminées. « Regarde-toi bordel ! T’es qu’une épave Elijah ! Tu te laisses aller comme si t’étais le type le plus malheureux de la planète. Rien de ce qu’on te dit ne te fait réaliser que tu n’as pas tout perdu et que c’est ton comportement de merde qui va te couter tout ce que tu as ! Je suis fatiguée de perdre mon temps avec toi. C’est terminé, j’abandonne. » Elle haussa les épaules avant de soupirer légèrement, puis elle fit volte face, se dépêchant de rejoindre sa voiture pour pouvoir partir sans se retourner. Elle avait probablement raison, peu à peu, à force de se comporter comme un con, il perdrait tout ce qui lui restait, tout comme il venait de la perdre elle. Ça ne se voyait peut-être pas forcément, mais elle l’avait aidé à sa façon, dès qu’il avait été avec elle, il avait eu l’impression d’avoir le cœur moins lourd et cette nuit qu’ils avaient passé ensemble, il avait cru que c’était l’occasion de prendre un nouveau départ. Il s’était trompé, maintenant qu’elle n’était plus là, il se retrouvait de nouveau figé sur place. Il avait du mal à croire qu’il ne la reverrait probablement jamais. Son mec était un abruti, si elle lui avait laissé sa chance à lui, il aurait pu être tellement mieux. Mais elle ne saurait jamais et maintenant, elle était condamnée à rester avec un trou du cul. Elle s’en rendrait compte un jour et il ne sera même pas là pour lui dire qu’il l’avait prévenue. Un soupire passa le seuil de ses lèvres. il regarda sa montre, dix heures et quelques du matin. Tant pis, là, il avait vraiment besoin d’un verre et dire qu’il n’avait pas bu depuis presque une semaine. Il s’était promis d’arrêter, mais sans elle, est-ce que ça valait vraiment le coup de faire cet effort ?

fiche (c) elephant song.

_________________

living in your atmosphere, I’m running out of air.
Fall forward in the atmosphere It's a heavy load to bear. I’ve been living for the longest years Now I’m running out of air. Heard a rumor in foreign wind, There’s a war around the bend, Bet your life on your lover’s heart. Now you can’t find a friend.Where are you, I am already gone. Throw your heart out on the western wind. Its a hard heart to break. Sell your soul out for a southern hymn It's a hard road to take.  — where are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fred Kovacs
pnj ○ been to hell


○ messages : 413

MessageSujet: Re: (elijah) ≡ we won the battle but lost the heart.   Ven 11 Sep - 22:09

T'ES BEAU MON FRANGIN MÊME SI T'ES CON, J'T'AIME QUAND MÊME, LET'S HAVE FUN. (no gnutgnut, on n'est pas des lannisters )


CONGRATULATIONS
bienvenue dans les rangs !

Bonjour, Elijah, et bienvenue dans ma ville. J'ai entendu dire que tu avais complètement laissé tomber ta famille, ta vie, tes enfants. Que tu t'étais noyé dans l'alcool, et que tu en oubliais tes proches, fermant les yeux sur leurs efforts et leur générosité. Fais attention à toi. Nos erreurs finissent toujours par nous rattraper.

Félicitations, mon brave. Tu t'en doutes sûrement, mais si tu vois ça, ça veut dire que tu es enfin officiellement des nôtres, avec une jolie couleur et tout le package. Nous t'invitons par le biais de ce petit formulaire à passer par la suite dans quelques sections importantes pour ton intégration au forum et au jeu. Nous, on s'occupe de recenser ton avatar et ton pseudo, mais si tu veux recenser ton métier, ton logement, ton numéro de téléphone ou ton adresse mail, c'est à toi de le faire ! On t'invite également à aller faire un tour du côté des fiches de liens, pour te trouver plein de copains, ainsi que des rps. N'hésite pas non plus à remplir notre partie scénario de tes idées ! Et n'oublie pas d'aller voter pour nous toutes les deux heures, histoire de ramener encore plus de potentielles victimes pour notre tueur d'amour ! Faut bien le nourrir, le petit.

Et surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à Fred (ou Maddox), Alma (ou Quinn), Judith (ou Elijah), ou bien Alison (ou Aslinn) ! I love you

_________________
+ compte pnj, ne pas mper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (elijah) ≡ we won the battle but lost the heart.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(elijah) ≡ we won the battle but lost the heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Warhammer Battle
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» LOST LE RPG
» gobelins battle = grot's 40k ?
» Battle of kyuden Tanbo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: fiches validées-