AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | .
 

 ii – LE TUEUR, SON JEU ET SES RÈGLES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Richard Gregson
pnj ○ been to hell


○ messages : 8

MessageSujet: ii – LE TUEUR, SON JEU ET SES RÈGLES.   Mer 19 Aoû - 13:32


INTRODUCTION.
listen to this

Afin de vous aider à mieux vous imprégner du contexte dans lequel nous évoluons, voici l'annexe qui rassemblera à la fois ce que vous devez savoir sur le Tueur, sur sa manière de procéder, l'enquête de la police et les règles de son jeu. N'hésitez pas à tout lire attentivement, afin d'éviter les incohérences. I love you

Et si vous avez la moindre question supplémentaire, le staff est à votre disposition, et la partie questions est là pour ça ! Wink


sommaire.
www le tueur.
www son jeu.

_________________
+ compte pnj, ne pas mper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Richard Gregson
pnj ○ been to hell


○ messages : 8

MessageSujet: Re: ii – LE TUEUR, SON JEU ET SES RÈGLES.   Mer 19 Aoû - 13:33


LE TUEUR.
i want to play a game.


son nom.

Tout le monde l'appelle le Tueur au Puzzle (Jigsaw, en anglais). Ce nom lui a été donné en raison de la marque en forme de pièce de puzzle qu'il fait à chacune de ses victimes : les cadavres voient cette pièce découpée dans leur peau, tandis qu'il la tatoue aux survivants.

Il s'agit pourtant d'un abus de langage. Le « Tueur » n'a en réalité jamais tué personne : il se contente de kidnapper ses victimes et de les enfermer pour les laisser mourir dans ses pièges, jouer selon ses règles. Il préfèrera d'ailleurs laisser mourir quelqu'un de faim ou de soif s'il n'a pas respecté ses directives, plutôt que de l'achever par ses propres moyens.


son identité.

Personne ne la connaît, et  l'enquête de la police tourne en rond sur le sujet depuis plus d'un an déjà. Les témoignages des survivants ne sont pas d'une grande aide, même si certains les soupçonnent d'en savoir plus qu'ils ne le prétendent, et de devoir couvrir le Tueur sous peine de mort. Ce ne sont que des rumeurs, et les malheureux s'en étant réchappés réagissent tous de manière très différente. Ce qui est sûr, c'est que personne n'a jamais vu son visage, ni ne connaît son nom. Il revêt toujours un masque lorsqu'il apparaît, et use d'un modificateur de voix. La seule hypothèse plus ou moins fondée concerne le sexe masculin du Tueur.


les rumeurs.

Des rumeurs de plus en plus nombreuses courent au sujet du Tueur au Puzzle, depuis près de deux ans qu'il sème la terreur dans les cœurs. Depuis toujours, certains pensent qu'il n'agit pas seul, et qu'il est aidé par des tiers. Ces hypothèses sont cependant entièrement démenties par les survivants, qui jurent à la police n'avoir vu qu'un seul et même personnage tout du long. Le masque cachait peut-être son visage, le modificateur de voix était peut-être là pour brouiller les pistes, mais il s'agissait toujours bel et bien du même homme. L'hypothèse subsiste cependant dans quelques esprits, bien que peu probable. Les gens découvrant les cadavres ou les survivants du Tueur au Puzzle sont ainsi toujours appréhendés par la police ; ils sont en général simplement interrogés pour la forme, et relâchés ensuite très rapidement.


sa philosophie.

Le Tueur au Puzzle est connu pour avoir une philosophie particulière, qu'ont rapportée les survivants à la police et aux médias. Contrairement à ce qui a été cru aux débuts de l'enquête, le Tueur n'enlève pas les gens au hasard. Il a une manière de procéder, et vise un but bien particulier en agissant ainsi. Pour lui, les gens qu'il enlève ne savent pas profiter de la vie, n'ont aucune idée de la chance qui leur est donnée de pouvoir vivre, ou ont commis des actes au détriment d'autrui, et se doivent d'être punis, de chercher une rédemption, et de se battre pour leur vie. Et ce sont à cela que servent les épreuves qu'il impose : à tester les kidnappés sur leur volonté de vivre. Tout le monde n'est pas doté d'un instinct de survie, et la valeur que l'on accorde à la vie est bien souvent sous-estimée ; on néglige notre existence sans avoir conscience de notre chance. Il met donc ainsi les participants au défi de vivre, ceci moyennant bien sûr un sacrifice. Ne survivent que ceux qui veulent réellement vivre et qui s'accrochent, tel est son but. Ainsi, en sortant vivant de ses épreuves — mais entier, rarement —, les participants connaissent la valeur de leur vie, et sa préciosité.

C'est d'ailleurs ce que représente la pièce de puzzle. Découpée dans la chair des victimes des épreuves, elle signifie qu'il leur a manqué quelque chose pour survivre. Il définit alors simplement cette « capacité » comme étant l'instinct de survie. Tatouée sur les survivants, la pièce de puzzle signifie qu'ils sont, eux, dotés de cet instinct animal, certes, mais essentiel pour savoir profiter du cadeau qui nous est donné : la vie.


l'enquête.

L'enquête a mis bien trop longtemps à être officiellement ouverte, au goût de certains civils, et de quelques journalistes ou enquêteurs plus réactifs que d'autres. Après Katrina, les disparitions ont commencé, mais ont été imputées à l'ouragan. Ainsi, le Tueur au Puzzle a pu exécuter une session sans que personne ou presque ne se doute de rien. À la deuxième, certaines personnes ont été un peu plus alertées, et certaines rumeurs ont commencé à se répandre ; des disparitions inexpliquées, des corps auxquels il manquerait un étrange petit morceau de chair. En décembre 2005, deux survivants sont retrouvés, bien que dans le coma, et de plus en plus de gens prennent l'affaire au sérieux, et se sentent concernés. Certains journalistes et détectives, ainsi que des proches des disparus, à qui l'on n'a pas donné de réelles explications, commencent à taper du poing sur la table et à tenter de se faire entendre. Néanmoins, la ville étant toujours à terre après l'ouragan, et la criminalité ayant augmenté de manière significative, l'idée d'un tueur en série ne gagne pas encore les hautes sphères de la police, qui ont bien d'autres choses à s'occuper.

Pourtant, en février 2006, ils n'ont plus le choix : un survivant est retrouvé, bien conscient, cette fois, et prêt à témoigner. Ce qu'il fait. Alors, plus personne ne peut reculer, et les insistants voient leurs efforts récompensés : la présence d'un tueur en série dans les rues de la Nouvelle-Orléans est rendue officielle — bien qu'encore un peu étouffée par la presse —, et une équipe de la police est chargée de travailler sur le sujet.

Pour autant, cela ne semble pas servir beaucoup, et les disparitions continuent. La presse s'emporte devant l'impuissance de la police, et contribue à enflammer les civils, qui ne se sentent plus en sécurité nulle part. Malgré tous ces cris et toute cette frustration, malgré les efforts de la police et les multiples enquêtes menées par les proches des victimes, des détectives privés et des journalistes indépendants, rien n'y fait : celui que l'on a surnommé Jigsaw reste encore et toujours introuvable, et rien ni personne ne peut prévoir les disparitions, les éventuels survivants ou l'état dans lequel sont retrouvés les corps par la suite. Le Tueur au Puzzle qui terrorise La Nouvelle-Orléans n'est qu'un écran de fumée, et personne ne semble pouvoir l'arrêter.

Le chef de la police entre en conflit avec la ville, fait des déclarations outrageantes, et on menace de le suspendre de ses fonctions. Les capacités du maire lui-même sont remises en cause par la population de sa ville, et la situation évolue de mal en pis. Toujours plus de disparitions, aléatoirement espacées. Toujours plus de corps retrouvés, de victimes à déplorer. L'idée d'en appeler au FBI est mise sur la table, mais rapidement balayée par la fierté de la police de la Nouvelle-Orléans. Ils ne veulent pas se laisser submerger, pensent pouvoir gérer ; refusent d'admettre qu'ils sont complètement dépassés.

Et jamais la situation n'a été aussi tendue qu'aujourd'hui. Mais qui est donc cet homme ? Et quel est réellement son but ?

LE PERSONNAGE DE JIGSAW EST EXTRAIT DES FILMS SAW. À SAVOIR CEPENDANT QUE LA PERSONNE SE TROUVANT DERRIÈRE LE MASQUE, À SAVOIR L'IDENTITÉ DU TUEUR, N'EST EN AUCUN CAS CELLE DU PERSONNAGE DES FILMS. SEULS LE NOM, LA PHILOSOPHIE, L'APPARENCE ET CERTAINES MÉTHODES SONT RÉUTILISÉES POUR LE CONCEPT DU FORUM. LE PERSONNAGE DE JIGSAW APPARTIENT À SES CRÉATEURS.

(c) annexe par elephant song.

_________________
+ compte pnj, ne pas mper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Richard Gregson
pnj ○ been to hell


○ messages : 8

MessageSujet: Re: ii – LE TUEUR, SON JEU ET SES RÈGLES.   Mer 26 Aoû - 19:15


PLAY THE GAME.
make your choice.


introduction (à savoir).

Depuis deux ans déjà, des sessions d'enlèvements ont lieu dans la ville de la Nouvelle-Orléans, par un Tueur inconnu que l'on a surnommé le Tueur au Puzzle. Les kidnappés se comptent en général entre cinq et quinze personnes ; une seule fois dans l'histoire, une vingtaine de personnes ont été enlevées.

Ces participants sont enfermés dans un lieu clos, qui ne possède une « issue » que si le Tueur en a décidé ainsi. Cependant, si l'issue existe, elle mène sur une autre pièce, close elle aussi, où il prend alors en charge les survivants s'il y en a (voir plus bas). Les lieux qu'il choisit n'ont pas été découverts ni révélés, et il se charge lui-même de déplacer les corps après les sessions, brouillant ainsi toute piste.


le kidnapping.

Le kidnapping des différents participants peut être fait absolument n'importe où. Les plans du Tueur sont extrêmement précis, et il n'y a jamais le moindre témoin à ces enlèvements. Il les fait bien généralement dans un laps de temps assez court. Pour faire son œuvre, le Tueur revêt un costume noir, parfois accompagné d'une large cape pour se dissimuler au mieux, ainsi qu'un masque représentant un visage mi-cochon mi-humain. Masque devenu, au fil des témoignages et des portraits robots, le cauchemar de tout habitant de la Nouvelle-Orléans : le voir face à soi est en général la dernière chose qui nous arrive avant de sombrer au cœur de l'enfer.


le réveil.

Le réveil est souvent un des pires moments pour les participants : après avoir été endormis artificiellement et drogués pendant de longues heures, ils reprennent conscience au cœur du piège que leur a préparé le Tueur, comme après une longue nuit de sommeil dépourvue de rêves. En général, ils ne se souviennent pas de la manière dont ils sont arrivés là : la drogue engourdit et estompe leurs souvenirs, les amenant à oublier durant une bonne heure encore après leur réveil ce qui s'est passé en dernier pour eux, au moment de leur enlèvement. Ils ne reprennent jamais conscience avant le « début » du jeu, le Tueur dosant extrêmement bien ses produits, et sachant à quel instant il souhaite voir leur réveil.

Les participants ouvrent donc les yeux au milieu de l'épreuve. Ils doivent bien souvent chercher quelques temps un indice de leur emplacement, ou quelque chose qu'on leur aurait laissé. Dans certains cas où les participants ne pourraient pas bouger, le Tueur s'adresse à eux via un enregistrement cassette, par une télévision, ou diffusé par un haut-parleur. La majorité du temps, cependant, les candidats finissent par trouver un petit magnétophone contenant une simple et bête cassette, sur laquelle est notée « play me ». Sur cet enregistrement, quel que soit sa forme, le Tueur informe les joueurs de leur condition, et leur énonce les règles du jeu auquel ils vont devoir participer — de son jeu. Il utilise toujours la même introduction spécifique :

« Bonjour, (prénom). Tu ne me connais pas, mais je te connais. Je veux que tu joues à un jeu. Mon jeu. » (des variantes sont possibles, mais le contenu reste toujours le même.)

Il conclut également toujours son discours par ces mêmes phrases :

« Tu as le choix. Vivre ou mourir, à toi de décider. » (variantes possibles également, mais beaucoup plus rare. le contenu y reste, là encore.)

Parfois, un objet est laissé aux participants, en plus des instructions ; arme ou gadget, clé ou cadenas, toute l'épreuve est réfléchie, et si le Tueur leur a laissé quelque chose, c'est qu'ils en auront l'utilité.


le jeu.

Les règles données par le Tueur sont en général claires et précises. Les épreuves qu'il impose sont toujours là pour mettre en jeu la vie des participants, et surtout pour les tester, eux et leurs capacités de survie. Il ne s'agit pas d'une partie pour rigoler, et il y a toujours des morts ; parfois même, autant qu'il y a de participants. À mesure des sessions, cette règle s'est affirmée, et les gens savent dès l'instant où ils se réveillent qu'ils ont toutes les chances de ne pas s'en sortir, ce qui stimule encore davantage leur proportion à s'entretuer, si besoin en est.

L'épreuve dure en général entre deux et six heures, voire davantage si le compte à rebours le permet. En effet, les participants voient bien souvent leur temps compté par un chronomètre, ou par l'absorption d'un quelconque produit toxique, lorsque les participants sont susceptibles de tenir longtemps avant de commencer à s'entretuer ou à se sortir du piège dans lequel ils sont empêtrés. Au final, il le font toujours. Et il est extrêmement important pour eux de jouer selon la règle imposée par le Tueur, qu'elle soit un simple chronomètre, ou une directive plus précise.


la fin du jeu.

Elle n'est jamais fixée. Cependant, certaines choses rentrent toujours en ligne de compte, et en particulier la règle de départ fixée par le Tueur.

Si celle-ci n'était composée que d'un chronomètre, le jeu prend fin lorsqu'il ne reste plus qu'un nombre de survivants qu'il avait au préalable décidé, ou lorsque le compte à rebours arrive à sa fin : s'il en reste plus que prévu, à cet instant, un mécanisme que seul le Tueur peut stopper déclenche un piège final, bien généralement un gaz toxique se déversant dans tout le lieu clos, et provoquant la mort de tous les candidats restants. Cependant, si ceux-ci jouent selon les règles et qu'il n'en reste plus qu'un (ou le nombre qu'il en a décidé) avant la fin du temps imparti, le Tueur désactive cet ultime piège.

Si la règle est autre, le mécanisme du piège ultime est également installé, mais le déclenchement n'en est pas automatique. Il suffit simplement que les joueurs respectent ses directives pour que jamais il ne soit lâché. Le cas échéant, le Tueur laisse de toute manière le jeu se faire jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un ou deux — tout au plus un seul, si les règles peuvent encore être enfreintes au stade de deux — participants en lice. Après quoi, si ses règles ont été bafouées, il déclenche le mécanisme, et aucun participant ne sort vivant.

Cependant, si les joueurs respectent le temps imparti et/ou les directives qu'il leur impose en début de jeu, le Tueur se présente au(x) survivant(s) dans le but de les féliciter, et prononcer à leur intention ces quelques mots caractéristiques :

« Félicitations ; tu as survécu. La plupart des gens n'éprouvent aucune gratitude d'être en vie. Mais pas toi. Plus maintenant. »

Il anesthésie ensuite une dernière fois le(s) survivant(s) de l'épreuve, dans le but de le(s) relâcher. Il leur tatoue, durant cette dernière période d'inconscience, une pièce de puzzle, à un endroit variable de leur corps. Le(s) rescapé(s) sont généralement retrouvés à l'hôpital, sous anesthésie et dans un état plutôt stable — sauf quelques exceptions. Les corps, eux, sont retrouvés tous au même endroit, qui varie à chaque session, et à chacun d'entre eux, une pièce de puzzle a été découpée dans la chair.

NOTE : Il essentiel de savoir que le Tueur tient toujours ses promesses. Ainsi, il est impossible d'échapper à la mort si vous avez enfreint ses règles, et il relâchera forcément le participant qui a joué selon ces mêmes règles.

LES PHRASES SONT TIRÉES DES FILMS SAW ET TRADUITES DE LEUR VERSION ANGLAISE : « Hello, (prénom). I want to play a game. » « Live or die, make your choice. » « Congratulations. You are still alive. Most people are so ungrateful to be alive. But not you. Not anymore. » LEUR PROPRIÉTÉ APPARTIENT AUX CRÉATEURS DE SAW.

(c) annexe par elephant song.

_________________
+ compte pnj, ne pas mper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ii – LE TUEUR, SON JEU ET SES RÈGLES.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ii – LE TUEUR, SON JEU ET SES RÈGLES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» [Quête] Tueur psychopathe à Delirium City
» Nouvelle skin de Tueur Pro
» ALERTE ! VACCIN TUEUR OBLIGATOIRE !
» Hazar Erunak, tueur ou médecin?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOUL OF A MAN :: L'ADMINISTRATION :: annexes-